La Creuse Agricole 16 septembre 2017 à 08h00 | Par P. Dumont

Tech Ovin : nouveau succès pour la 10e édition

Le 10e salon de l’histoire de Tech Ovin s’est achevé sur un franc succès. Un nombre accru d’exposants et de visiteurs s’était donné rendez-vous à Bellac les 6 et 7 septembre. Ils y ont retrouvé les grands rendez-vous habituels du Salon mais aussi des nouveautés avec notamment la mise en place d’un pôle lait.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © P. Dumont

« Cette 10e édition est la plus aboutie », confessait Claude Souchaud, président de Tech Ovin lors de l’inauguration du Salon national du Mouton mercredi 6 septembre. Et pour cause, celle-ci a rassemblé par moins de 200 exposants, soit une hausse de 20 % par rapport à 2015. Les visiteurs aussi avaient répondu présents, puisque les 15 000 visiteurs enregistrés en 2015 ont été dépassés. Pour les satisfaire, les organisateurs avaient misé sur l’association de grands standards du Salon et de plusieurs nouveautés.

Des classiques et des nouveautés
Parmi les incontournables, la désormais traditionnelle session d’accueils d’actifs organisée par la chambre d’agriculture a permis à des cédants de rencontrer des porteurs de projets. Le renouvellement des générations demeure en effet le fil rouge de Tech Ovin. Le pôle Avenir, piloté par les JA Nouvelle-Aquitaine était également reconduit. Tous les acteurs de l’installation, de la formation, de l’accompagnement des porteurs de projet étaient réunis avec pour objectif d’informer les visiteurs. Près de 800 jeunes des lycées agricoles de Nouvelle-Aquitaine et de Centre-Val-de-Loire ont notamment été accueillis sur le pôle pour des échanges avec des éleveurs ovins. Des « Zoom sur… » thématiques d’une demi-heure, ont émaillé les deux jours. Ils ont mis en lumière des points spécifiques : les différentes possibilités d’installation en élevage ovin, le Point Accueil Transmission, le financement participatif (Miimosa) et les possibilités de portage de foncier et de prêts d’honneur. Au rang des nouveautés, les ovins lait se trouvaient cette année dotés d’un espace de 150 m², sur lequel des représentants des bassins de production aveyronnais, basque et corse étaient présents. « Notre but était de rassembler toutes les composantes de la filière, de montrer le continuum entre elles et de faire découvrir notre production et ses spécificités au plus grand nombre », précise Gilles Lagriffoul, de l’Institut de l’Élevage, en charge du pôle sur Tech Ovin. Le concours de tonte, ultime étape des championnats de France, comportait une nouvelle épreuve : le tri de laine. « Elle a été mise en place après l’annonce de l’organisation du Mondial de tonte en juillet 2019 au Dorat, précise Christophe Riffaud, président de l’Association pour le Mondial de Tonte de Moutons. Il faut que les français s’entraînent car c’est une épreuve du Mondial ! » Comme un avant-goût du mondial à venir, Tech Ovin a accueilli trois délégations étrangères pour des tests matches. Deux tondeurs français s’y opposaient à deux tondeurs espagnols, gallois et irlandais dans une épreuve de tonte où rapidité et qualité étaient les critères clés.

Attention au Brexit
De nombreuses personnalités étaient présentes lors de l’inauguration du Salon : présidents de région, de département, FNO, APCA, député, préfet de département…. Toutes ont réaffirmé leur soutien à la manifestation. Alain Rousset, président de la région Nouvelle-Aquitaine a ainsi noté que « le passage à l’échelle Nouvelle-Aquitaine a permis de renforcer Tech Ovin. Il faut désormais aller plus loin. De nombreux défis attendent l’élevage ovin. » Parmi eux, le Brexit. En effet, la sortie du Royaume-Uni ne se fera pas sans heurts, comme l’a rappelé Jean-Paul Denanot, député européen : « cela va nous poser des problèmes et nous allons devoir être très prudents lors des négociations internationales et notamment les accords avec la Nouvelle-Zélande et l’Australie. Nous tentons de faire sortir les viandes bovine et ovine des tractations mais ce n’est pas simple. ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2186 | mai 2018

Dernier numéro
N° 2186 | mai 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui