La Creuse Agricole 27 septembre 2016 à 08h00 | Par HC

L’eau de retour pour le comice d’Évaux

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © HC

Ce samedi 17 septembre, le retour de la pluie était au cœur des conversations dans les allées du comice d’Évaux-les-Bains. En effet, il fallait avoir pensé au parapluie pour aborder la visite sans trop se mouiller. Les 65 bovins laitiers et allaitants, les 80 ovins et la vingtaine d’équins, sans oublier les nombreux petits animaux exposés par les éleveurs du nouveau canton d’Évaux et Chambon représentaient à merveille l’excellence de l’agriculture locale. Une qualité appréciée par M. Le Préfet Philippe Chopin, la sous-préfète Isabelle Arrighi, la présidente du Conseil départemental Mme Valérie Simonet et la plupart les élus locaux, maires, conseillers départementaux et régionaux du secteur. Les responsables professionnels ont rapidement modéré l’enthousiasme de ceux-ci sur la possibilité de la fin de la sécheresse : « La pluie de ces derniers jours est très insuffisante compte tenu des pertes déjà occasionnées », a expliqué Pascal Lerousseau, président de la FDSEA 23. « Les prairies vont reverdir, c’est vrai, mais il n’y aura pas pour autant à manger pour les bêtes », a renchérit Aurélien Desforges, secrétaire général de JA 23. Le préfet a écouté avec attention ces explications. Il semble avoir saisi l’importance de l’allégement des contraintes administratives, notamment sur la question des retenues collinaires. Les responsables professionnels ont bien insisté sur le fait que la récolte de maïs ne sera pas sauvée, l’ensillage ayant déjà commencé et étant d’ores et déjà estimé à seulement 30 % d’une récolte normale. Dans ce secteur où l’engraissement est une activité importante, le manque de maïs se fera vite sentir, il faudra acheter ailleurs, alors que les trésoreries sont à sec depuis longtemps et que les aides PAC n’arrivent toujours pas.
Apostrophé sur le sujet, le préfet n’a pu qu’expliquer, sans vraiment convaincre, que la mise en place de la nouvelle PAC a été très compliquée à mettre en place, que beaucoup de temps a été perdu sur la mise à jour de Télépac avec les nouvelles cartes, et que ceci explique les retards subis désormais par les agriculteurs. Les aides 2015 devraient toutes être versées d’ici la fin du mois. Quand à celles de 2016, 90% devraient être versés sous forme d’ATR en octobre. Les responsables agricoles restent dubitatifs sur ce calendrier, notamment sur la base de ces ATR, et promettent déjà des actions auprès de l’ASP si ces délais venaient à ne pas être tenus.
Ce comice a également été l’occasion de remettre la médaille du Mérite agricole à M. Bernard Larbaneix. M. Larbaneix a été pendant toute sa carrière aux services des agriculteurs, notamment en tant que technicien au GDAR de la  Combraille pendant une trentaine d’année. Il a tout particulièrement remercié les agriculteurs pour la confiance qu’ils lui ont apportée pendant tout ce temps, et leur a intimé de rester optimistes, leur affirmant qu’ils finiront comme toujours à se sortir de la crise par le haut.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2190 | juin 2018

Dernier numéro
N° 2190 | juin 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui