La Creuse Agricole 20 octobre 2016 à 08h00 | Par Marie Renaud

Yeux aiguisés pour jury en herbe

Le Trophée des Massifs s’est déroulé mercredi au Sommet de l’élevage. Objectif : évaluer la capacité des étudiants à juger la conformation des bovins et équins présentés.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le Trophée des Massifs rassemble une centaine d’étudiants de la région Auvergne-Rhône-Alpes.
Le Trophée des Massifs rassemble une centaine d’étudiants de la région Auvergne-Rhône-Alpes. - © MR

Feuilles de notes à la main et regard expert, les juges en herbe ont procédé, mercredi en fin de matinée, au Trophée des massifs. Organisé à l’initiative de l’EPL de Marmilhat (63), cette compétition rassemble une centaine de lycéens venus de toute la région Auvergne-Rhône-Alpes. Objectif : évaluer la capacité des étudiants à juger la conformation des animaux.

Un jugement qui ne tient qu’à un fil
Du haut de ses 17 ans, Adrien, élève en Terminale STAV (Sciences et technologies de l’agronomie et du vivant), décortique soigneusement la blonde d’aquitaine qui se tient devant lui : dessus d’épaule, largeur de dos, largeur de culotte, forme du bassin, taille, aplombs, développement général, … tout y passe et chaque critère doit être noté de 1 à 9. « Toutes les bêtes sont quasi parfaites, il faut donc les différencier sur un ou deux critères », note le jeune homme. À la fin, c’est l’élève qui se sera le plus rapproché de la notation du juge professionnel qui remporte le trophée.

Chevaux de trait
Juste après les bovins laitiers et allaitants, c’est au tour des équins de passer sur le grill. Là encore, les jeunes juges ont de très nombreux critères à regarder. C’est ce qu’ont fait Mélanie et Solène, toutes deux élèves en première S à Neuvy (03), passionnées d’équitation : « Entre les chevaux de selle et les chevaux de trait, on ne peut pas faire de comparaison, c’est une question d’utilisation. Les chevaux de trait étant plus destinés à être attelés. Pour juger de leur conformation aux standards de la race, on regardera donc principalement la tête, l’encolure le poitrail ou encore les membres ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2190 | juin 2018

Dernier numéro
N° 2190 | juin 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui