La Creuse Agricole 14 octobre 2009 a 11h13 | Par A.M.

Vie de la section départementale des anciens exploitants - Les anciens visitent Saumur

Une cinquantaine de personnes a participé au traditionnel voyage, organisé cette fois-ci à Saumur.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Prouesses techniques et performance inégalée font de « Pierre et Lumière » le premier parc miniature en souterrain du monde.
Prouesses techniques et performance inégalée font de « Pierre et Lumière » le premier parc miniature en souterrain du monde. - © D.R.

Le 1er octobre dernier, la section des anciens exploitants est parti à la découverte de Saumur, dans le Maine-et-Loire. Arrivés vers 10 heures, les voyageurs avaient tout d'abord rendez–vous au spectacle équestre du Cadre Noir de Saumur avec la représentation publique dans un grand manège du travail des écuyers. Tout au long du spectacle, un écuyer a assuré et commenté le travail de dressage du cheval à l’obstacle, aux longues rênes. Chacun gardera un souvenir impressionné du savoir-faire des cavaliers.

Puis, le groupe fit voyage en direction du musée « Pierre et Lumière » où châteaux, églises, villages et monuments sont sculptés à même la pierre de tuffeau par Philippe Cormand, sculpteur, qui a tronçonné, taillé, ciselé jusqu’aux plus petits détails. Prouesses techniques et performance inégalée font de « Pierre et Lumière » le premier parc miniature en souterrain du monde.

Après la pierre, place aux champignons avec la découverte de l’histoire et de la culture du champignon. De Paris, le pleurote, le shii-také, le pied bleu, ainsi que des variétés plus rares comme le ganoderme luisant, le coprin chevelu… un aperçu de la plus grande collection de champignons d’Europe est présenté au public dans les caves troglodytes pour le plaisir des petits et des grands.

Mais la visite de Saumur ne se fait pas sans visiter les caves qui elles aussi sont taillées directement dans la pierre de tuffeau. Les caves Ackerman ont été créées en 1811 et se transmettent de génération en génération la méthode traditionnelle de la réalisation du Saumur. Après une visite commentée des caves, une dégustation fut de mise. C'est ainsi que la tête pleine de souvenirs, les Creusois reprirent la route vers leur département.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2342 | juillet 2021

Dernier numéro
N° 2342 | juillet 2021

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS