La Creuse Agricole 16 mars 2019 à 08h00 | Par HC avec CCBE

Vente réussie à CCBE

Vendredi 8 mars, CCBE organisait sa vente de taureaux reproducteurs limousins et charolais de printemps. 27 jeunes taureaux limousins de 14 à 18 mois et 12 charolais de 14 à 24 mois étaient présentés à la vente après une sélection rigoureuse en ferme.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © CCBE

La plupart des animaux présentés lors de cette vente venaient de Creuse, mais des départements voisins comme l’Allier et l’Indre était représentés.

Une présentation de qualité pour des clients venus nombreux
En fin de matinée, 26 des 27 jeunes taureaux limousins avaient trouvé preneur pour une moyenne de 2 651 euros. 4 d’entre eux ont dépassé la barre des 3 000 euros.
- Nougat, né au Gaec du Villard (Royère-de-Vassivière), fera le bonheur du Gaec Nore, sélectionneur à Évaux-les-Bains pour la somme de 3 205 euros. C’est un taureau très long, puissant, au bassin ouvert et à la culotte longue. Doté d’un bel arbre généalogique, il est pointé à 77 en Développement Musculaire, 76 en Développement Squelettique et 68 en Aptitudes Fonctionnelles.
- Nicodème passe du Gaec Juillet (Moutier-d’Ahun) à l’EARL de Claverolles (Saint-Sulpice-le-Guérétois) pour 3 050 euros. Il présente beaucoup de volume, de la longueur et une belle ouverture de bassin et une culotte longue.
- Nils, né au Gaec Courtitarat (Saint-Dizier-la-Tour), part chez Michel Ganet (Augères) pour 3 015 euros. Lui aussi a un bel arbre généalogique, son père, Jibsy, a été qualifié RJ au pôle de Lanaud. C’est un taureau très long, avec un beau dessus, de la profondeur, de la longueur de bassin et de très bons aplombs.

Une vente régionale
La vente était animée grâce à la présence de nombreux acheteurs. Seuls 3 taureaux se sont vendus à la mise à prix. Les autres ont tous vu les acheteurs être départagés par la méthode du pli cacheté avec en moyenne 3,5 enchérisseurs par taureau, preuve de la dynamique de la vente.
Deux jeunes taureaux ont été achetés par des sélectionneurs adhérents au groupement et à la section repro Limousins de CCBE.
Du côté des acheteurs, 2/3 des jeunes taureaux resteront dans les cheptels creusois. Par ailleurs, la Vendée s’est faite remarquer par l’achat de 2 taureaux par le groupement Bovineo. D’autres acheteurs venaient du Loir-et-Cher (1 taureau), de la Dordogne (1) avec la société Périgord Bétail, du Puy de Dôme (1), de l’Allier (4) et de l’Indre (2).

Du côté des charolais, 9 des 12 animaux sont partis durant la vente pour une moyenne de 2 513 euros. La meilleure enchère a été obtenue par Origan pour 2 865 €, un taureau bien équilibré entre développements squelettique et musculaire et avec un beau quartier arrière. Presque tous les membres de sa généalogie sont qualifiés (RJ, RR2E, RVS…) et sa mère présente un index Alait à 109. Il part du Gaec Rambert (Blessac) pour l’exploitation de M. Reynaud à Saint-Médard-la-Rochette. La plupart des taureaux vont rester sur la Creuse, hormis Never, du Gaec Chopinaud qui va rejoindre la Corrèze et la région d’Ussel.
Durant toute la matinée, les éleveurs présents ont pu profiter des offres commerciales du service approvisionnement de la coopérative, et un déjeuner convivial a conclu la fin de la vente.


Pour tous vos besoins « vaches, génisses et taureaux », n’hésitez pas à contacter les techniciens du groupement :
N. CHAULET : 06 07 64 06 79
R. DESFOUGERES : 06 09 90 83 49
R. GIRAULT : 06 74 62 37 80.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui