La Creuse Agricole 07 octobre 2020 à 07h00 | Par A.M.

Vente Grand Cru d’Interlim Génétique Service : toujours innover

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Maestro Espoir, né chez Gilbert Léonard (35), proposé à la vente par l’Élevage Rolland 22 (22).
Maestro Espoir, né chez Gilbert Léonard (35), proposé à la vente par l’Élevage Rolland 22 (22). - © France Limousin Sélection

La campagne 2019/2020 s’est achevée en juin dernier sur une vente historique réalisée 100 % sur internet pour la première fois dans l’histoire de la race Limousine (taureaux de la 4e série de Lanaud). Forte de cette réussite, et en l’absence de Concours National Limousin (reporté en 2021), l’équipe d’Interlim Génétique Service a choisi d’innover une nouvelle fois en proposant sa traditionnelle Vente Grand Cru simultanément virtuellement (sur internet) et physiquement (dans le ring du Pôle de Lanaud), le 23 septembre 2020 à 16 h 00. 19 lots d’une grande qualité génétique et morphologique étaient proposés à la vente, devant environ 200 personnes dans le ring et une centaine sur internet.

Vente en ligne, un outil complémentaire, une tendance confirmée
La crise de la covid‑19 a conduit la race Limousine à se réinventer et à innover afin de proposer aux éleveurs du monde entier une vente aux enchères de qualité, accessible à tous et de partout. La Vente Grand Cru, événement incontournable d’un Concours National Limousin, se devait d’exister malgré le report dudit Concours en 2021, pour répondre aux besoins des acheteurs du top de la génétique française.
Afin de satisfaire l’ensemble des éleveurs en France comme à l’étranger, une vente hybride unique et sur-mesure a été conçue. Les éleveurs souhaitant venir au Pôle de Lanaud pour voir les animaux et enchérir dans le ring le pouvaient, dans le respect des mesures sanitaires, tandis que les éleveurs qui ne pouvaient se rendre sur place avaient eu à leur disposition un dispositif digital complet afin de voir les animaux via des vidéos individuelles sur Youtube et Facebook, d’assister à un défilé commenté en direct sur Facebook (4 000 personnes touchées et 2 300 vues) et évidement de pouvoir participer à la vente en enchérissant à distance. Comme lors de la dernière vente de la Station Nationale de Qualification, un catalogue interactif était disponible en ligne, bien en amont, recensant plus de 6 500 vues en quelques semaines.
La vente fut à la hauteur des attentes, avec des enchères assez disputées. Nous avons assisté à un véritable match de ping-pong entre les enchères physiques dans le ring et les enchères virtuelles sur la plate-forme web dédiée. L’encanteur d’Interlim Génétique Service, Gilles Lequeux, a fait parler ses années d’expérience pour jongler avec une grande souplesse et beaucoup d’aisance entre ces deux modes de participation. Un spectacle qu’on peut qualifier d’unique en son genre, avec un suspense toujours au rendez-vous.

Les acheteurs fidèles toujours présents
La Vente Grand Cru 2020 se révèle très satisfaisante compte-tenu du contexte sanitaire avec un taux de vente de 94,4% (un animal ayant été retiré de la vente), une moyenne d’enchères à 5 044€ (prix médian 4 700 €) et la présence de près de 300 acheteurs. 19 lots étaient initialement proposés à la vente (15 femelles et 4 mâles dont 1 retiré de la vente), la moyenne de vente des femelles s’élevant à 4 493 € et à 7 800 € pour les mâles.
Le Top Price de cette vente revient à Maestro Espoir, né chez Gilbert Léonard (35), proposé à la vente par l’Élevage Rolland 22 (22) et acheté par l’EARL du Bois de Corbie (27) pour 10 200 €. Fils de Ibanez RJ, origines Friskie RR VS, ce taureau se caractérise par de très bonnes largeurs dans son dessus et son dos, avec de bonnes épaisseurs musculaires, un bassin très ouvert et une cuisse longue, large et rebondie. Il offre une très bonne production de type mixte et est utilisé sur génisse (beaucoup de finesse d’os). Côté génomique, il affiche 8 en DM, 9 en FO, 8 en AV et 8 en AL.
Du côté des femelles, le Top Price revient à Odile, née au Gaec Pimpin Frères (87) et achetée par l’élevage Hollow en Grande-Bretagne pour 6 500 €. Fille de Ivanoche sur Indiana, Odile est une génisse puissante avec beaucoup de volume dans ses longueurs et ses largeurs. Elle a un bassin ouvert et une cuisse longue et large. Elle est élégante, bien racée et se déplace très bien. Son pedigree offre de bonnes lignées de l’élevage Pimpin : Cowboy, Epi d’Or et Adonis.

Vente grand cru, internet et internationales !
Ce ne sont donc pas moins de 16 lots qui partent à l’export, ce qui démontre que les étrangers sont toujours aussi fidèles au rendez-vous de la génétique française, à distance comme dans le ring ! Au total, ce sont 15 génisses et 1 taureau, soit 89 % des animaux vendus, qui prennent la direction de 6 pays différents (Belgique, Espagne, Grande-Bretagne, Italie, Luxembourg et Portugal) !
Félicitations également à tous les éleveurs français actifs pour cette vente qui se sont portés acquéreurs de 2 taureaux dont le Top Price et qui, malgré les difficultés, continuent de croire en l’avenir et d’investir dans la génétique.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2302 | octobre 2020

Dernier numéro
N° 2302 | octobre 2020

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui