La Creuse Agricole 26 juin 2017 à 08h00 | Par ER

Vente de la cinquième série : déjouer les pronostics et confirmer

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Mac au Gaec Val du Taurion (87) est le top price du jour avec une enchère à 12 500 euros, deuxième enchère la plus importante de cette campagne.
Mac au Gaec Val du Taurion (87) est le top price du jour avec une enchère à 12 500 euros, deuxième enchère la plus importante de cette campagne. - © France Limousin Sélection

En ce mois de juin, la campagne se terminait… sur une 5e série qui allait confirmer que la saison 2016-2017 à Lanaud s’achevait sur une note plus que positive. Après un début de campagne peu optimiste et des séries qui avaient ensuite redonné espoir, cette dernière série attestait d’une dynamique retrouvée. Dynamique confirmée et qui donne de bonnes raisons de se projeter. Sur 83 veaux proposés à la vente (47 Espoirs et 36 RJ), 74 ont trouvé preneur.

Vente Espoir : Marchand et l’export…
47 veaux étaient proposés à la vente le mercredi 14 juin. 38 d’entre eux ont trouvé acquéreur à une bonne moyenne de 3 021 euros (81 %).
Le top price est pour Marchand né chez Jean-Philippe Pujol (31) et acheté 5 000 euros par Guy Rance (63), qui s’est également porté acquéreur d’un second Espoir. Ce fils d’Australien et de Renette (RR), avec de bonnes origines du Gaec Robert Frères (87) et du Gaec Bourbouloux (19), est un taureau tendu dans le dessus avec de bonnes épaisseurs, un bassin ouvert et une culotte rebondie.
1 autre Espoir se valorise à plus de 4 000 euros : Magnific à Elise Lajudie (87) acheté 4 100 euros par Thomas Mahéo (22). Il s’agit du premier achat à Lanaud pour ce jeune éleveur breton qui envisage à terme d’adhérer au Herd-Book Limousin. Le taureau, fils de Hercule (RR VS) et de Fany (RRE) est élégant, excellent dans sa tenue de dos avec beaucoup de finesse et un très bon quartier arrière.
Ce ne sont pas moins de 11 taureaux qui partent à l’export ou qui quittent la Métropole et prennent la direction de la Pologne, de la Lituanie et de la Martinique.

Vente RJ : pour finir en beauté
Beaucoup de monde dans le ring ce jeudi 15 juin avec même une classe d’école primaire en visite au Limousine Park qui en a profité pour assister au spectacle toujours impressionnant des ventes de Lanaud. L’occasion de peut-être susciter des vocations et à tout le moins de rapprocher les plus jeunes des éleveurs. Éleveurs venus nombreux de toute la France mais également de l’étranger.
Malgré un contexte toujours très compliqué, cette vente RJ clôt la campagne de très belle manière et sur un bilan qui est à plusieurs titres exceptionnel : 100 % des veaux vendus et une moyenne historique de 5 864 euros contre 5 192 euros sur la campagne précédente !
Mac au Gaec Val du Taurion (87) est le top price du jour avec une enchère à 12 500 euros, deuxième enchère la plus importante de cette campagne. Ce veau, large et épais dans son dessus, se distingue par son quartier arrière avec une culotte rebondie. Il est également bien racé et fin d’os. Ses prédispositions morphologiques se retrouvent dans ses index station : DMse (124) et IMOCR (113). À noter également de très bons points forts génomiques avec 10 en DM et 9 en FN. Il a de bonnes origines de l’EARL Deconchat (87) et du Gaec Robert Frères (87) par son père, Feutre (RJ) et de l’EARL Philippe Doulcet (19) par sa mère, fille d’un taureau RJ. Il est acheté par Pietro Oggiano, un éleveur sarde, fidèle client d’Interlim Génétique Service.
2 autres jeunes reproducteurs se valorisent à plus de 10 000 euros :
- Mack au Gaec Elevage Mazaud (19) acheté 11 200 euros par la coopérative Celmar (23). Ce fils du célèbre Edelweis MN‑RRE VS est un taureau excellent dans ses masses musculaires : dessus, dos et culotte. Avec un bon quartier arrière, il se caractérise également par un bassin très ouvert ;
- Mambo à Jean-Philippe Brossillon (37) acheté 10 800 euros par l’EARL de la Bergerie et Thierry Duval (56). C’est un jeune mâle avec beaucoup de puissance et de volume. Il est également exceptionnel dans les largeurs et les épaisseurs musculaires : dos et dessus. Il dispose également d’une arrière-main remarquable et d’excellentes qualités de race. À noter qu’il se distingue par son double label génomique « Facilité de Naissance » et « Aptitude au vêlage ».
Autre belle performance de cette vente, 9 veaux sur les 36 proposés partent à l’export et prennent la direction de l’Italie, de l’Espagne, du Portugal et de la Pologne.

Bilan de la campagne 2016-2017 à la Station de Lanaud
Contre toute attente, et malgré une première série à l’image de la conjoncture, le bilan de cette campagne s’avère extrêmement positif. En effet, les résultats confirment une nouvelle fois la crédibilité et le caractère incontournable de la Station Nationale de Qualification de Lanaud, véritable pierre angulaire du schéma de sélection, faisant de la génétique une valeur refuge et un investissement pour l’avenir.
Autre enseignement à tirer de cette excellente campagne, le fait que l’intérêt pour la génétique française à l’étranger ne se dément pas comme le démontre les 73 jeunes reproducteurs et les 15 génisses achetés par des éleveurs d’une douzaine de nationalités différentes, qu’il s’agisse de sélectionneurs pointus ou en quête d’amélioration génétique pour leur troupeau.
Autant de signaux positifs que confirment les données bilan de cette campagne.
Le taux de vente de la campagne tout d’abord de 86 %, qui reste stable à un bon niveau.
Concernant les Espoirs, le taux de vente des veaux vendus le jour même est de 77 % et en progression par rapport à 2015/2016. La moyenne de vente, en hausse également, s’établit quant à elle à 3 008 euros. À noter que cette campagne a vu un top price à 9 600 euros, niveau plus atteint pour un Espoir depuis 2012-2013.
Pour leur part, les RJ restent globalement stables par rapport aux campagnes précédentes à un excellent taux de vente de 96 % mais avec un prix moyen en nette hausse puisqu’il franchit la barre des 5 000 euros (5 018 euros), chiffre jamais atteint sur les 6 dernières campagnes !
Première fois et pleine réussite enfin pour la vente des Génisses de Lanaud avec un taux de vente de 100 % et une très belle première moyenne de vente de 3 068 euros. La vente de ces jeunes reproductrices de haut niveau sera donc reconduite lors de la 4e et dernière série de la campagne 2017/2018 (juin 2018).

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2213 | décembre 2018

Dernier numéro
N° 2213 | décembre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui