La Creuse Agricole 06 octobre 2019 à 07h00 | Par HC avec Celmar

Une vente réussie malgré la conjoncture

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © HC

Ce vendredi 27 septembre, la coopérative Celmar organisait sa traditionnelle vente d’automne de reproducteurs limousins. Sous une pluie bienfaitrice, les acheteurs ont répondu présent. Les techniciens ont également remercié les éleveurs pour leur excellente préparation des animaux.
Les techniciens avaient sélectionné en ferme 56 jeunes reproducteurs. 19 à haut potentiel génétique ont été vendus aux enchères, les autres ont été mis en vente sous pli cacheté. On notera dans cette sélection les premiers fils de Mack-Celmar et de nombreux animaux à l’ascendance flatteuse.
Toutes les bourses ont pu être satisfaites aux enchères comme sous plis cachetés avec des prix de vente compris entre 2 300 € et 7 000 €. Au global 56 % des animaux ont été achetés par des éleveurs adhérents Celmar et vont ainsi participer à l’amélioration de la qualité de production de la Ferme Celmar.
La matinée a débuté par les 19 veaux mis aux enchères. Tous sont partis pour une moyenne de 3 742 euros. Les acheteurs sont venus de loin pour acquérir ces jeunes taureaux limousins de qualité : de nombreux animaux iront travailler en dehors du bassin de race, dans l’Yonne, les Deux-Sèvres ou encore la Nièvre.
On notera la belle performance d’un taureau de seulement 1 an, Océan, né à l’EARL de la Cailletière (Marnay, 86). Ce taureau très harmonieux, avec beaucoup de filet et un bassin exceptionnel (3x10) a été champion à Civray cette année. Il part dans la Sarthe pour 7 000 euros.
Un autre taureau passe la barre des 5 000 euros. Nuts est né chez Isabelle Ballereau à Malicornay (36). Ce mixte de 20 mois a lui aussi une très belle ligne de dos et un très bon bassin. Il part en Charente pour 5 100 euros.
La matinée s’est poursuivie par la vente sous plis cachetés, dont la moyenne de prix est de 3 046 €.
Les animaux de qualité ne manquaient pas, 2 seulement n’ont pas trouvé immédiatement preneur. Des acheteurs extérieurs au bassin avaient fait le déplacement, des animaux sont ainsi partis en Vendée et dans le Calvados. La meilleure vente a été réalisée par Onyx, né chez Bernard Péricat (Saint-Sulpice-le-Dunois, 23). Il part dans les Deux-Sèvres pour 4 501 euros. Lui aussi montre de grandes qualités dans son quartier arrière et son dos.
En fin de vente, les éleveurs présents ont pu profiter dans la convivialité d’un bon déjeuner se donnant rendez-vous pour la vente Gévial le 7 novembre prochain et la vente de printemps de la coopérative en mars prochain.

Des nouvelles de Nelson
Nelson, le taureau acquis par la coopérative lors de la vente de printemps en faisant sensation, et rebaptisé Nel-Celmar vient d’entrer en production de paillettes. La coopérative dispose déjà d’environ 1 000 paillettes. Celles-ci seront vendues en exclusivité pour les adhérents Celmar pendant 2 ans. N’hésitez pas à vous rapprocher des techniciens Celmar pour en bénéficier.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui