La Creuse Agricole 28 mars 2022 a 07h00 | Par HC avec CCBE

Une vente réussie chez CCBE

Abonnez-vous Reagir Imprimer
- © HC

Ce vendredi 11 mars 2022, la coopérative CCBE a organisé sa traditionnelle vente de printemps. Pour l’occasion, 26 jeunes reproducteurs limousins et 6 charolais avaient été soigneusement sélectionnés par les techniciens.
La plupart des animaux présentés lors de cette vente venaient de Creuse, mais aussi des départements voisins comme l’Allier et l’Indre.
Au bilan, chez les limousins, la plupart¹ (24 sur 26, soit 92 %) ont trouvé preneur pour une moyenne de 2 933 €, 71 % d’entre eux ayant dépassé la barre des 2 800 euros.
3 animaux ont atteint la barre des 3 400 euros :
- Ranch, né au Gaec Clement Freres (03), est parti pour 3 682 € au Gaec de la Croix de Saint-Hilaire à Moutier-Rozeille (23). Cet animal de 17 mois affiche un bel arbre généalogique. C’est un taureau de type viande, avec un quartier arrière exceptionnel, un bon bassin et de la finesse d’os. Ses origines à vêlage facile et son poids de naissance de 38 kg ont fini de convaincre les acheteurs sur son potentiel.
- Rhodia est issu du Gaec de Prevencheres et part dans l’Indre à l’EARL Weaver pour 3 520 €. Ce taureau affiche lui aussi un beau pedigree. C’est un animal de type mixte, complet, puissant, avec un bon bassin et un gros potentiel de croissance.
- Rythme est lui aussi un taureau avec un excellent pedigree et des facilités de naissance. C’est un excellent taureau de type mixte, puissant, avec un gros bassin et un super quartier arrière. Il est issu de lignées avec beaucoup de finesse d’os et des facilités de naissance. Pour 3 415 €, il passe du Gaec Malabre (23) chez Fonty Michel (23).

Des clients de toute la France
La vente était animée et les acheteurs ont été départagés par la méthode du pli cacheté.
1 jeune taureau a été acheté par un sélectionneur, 10 sont partis chez des naisseurs engraisseurs et 13 vont continuer leur carrière chez des naisseurs purs.
Du côté des acheteurs, les 2/3 (15) des jeunes taureaux resteront dans les cheptels creusois. Par ailleurs, l’Indre s’est faite remarquée par l’achat de 3 taureaux. Les autres acheteurs venaient de l’Allier (2 taureaux), du Puy-de-Dôme (1), du Maine-et-Loire (1), de la Haute-Vienne (1), et de la Seine Maritime (1).
Du côté des charolais, 6 animaux était proposés et 5 ont trouvé preneur¹ durant la matinée pour une moyenne de 2 686 €. La plupart se sont vendus autour de 2 800 €. Deux acheteurs n’ayant pu réussir à acheter au cours de cette vente, ont pu être équipés l’après-midi avec des taureaux en stock chez nos adhérents. Au niveau des débouchés, 2 taureaux sont restés en Creuse, alors que les autres sont partis dans l’Indre (1) et dans le Maine-et-Loire (2).
Après la vente, les acheteurs ont pu profiter d’un déjeuner convivial et des promotions du service approvisionnement de la coopérative.


1. Pour connaître les animaux restants disponibles, n’hésitez pas à contacter les techniciens de CCBE.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2383 | mai 2022

Dernier numéro
N° 2383 | mai 2022

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous