La Creuse Agricole 30 janvier 2019 à 08h00 | Par L.Demars

Une politique de soutien à l’investissement

Le Conseil départemental réaffiche sa volonté de maintenir une agriculture creusoise forte !

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © LD

Ce mercredi 16 janvier la présidente du Conseil départemental, Mme Valérie Simonet et le président de la Fédération département des Coopératives d’utilisation de matériel agricole, M. Claude Skrzypczak et son directeur M. Daniel Lefour, se sont rencontrés pour la signature d’une convention de partenariat.
C’est un financement d’un montant de 121 464 € qui va bénéficier à 15 CUMA dans tout le département. Cette aide intervient à hauteur de 20 % du prix hors taxes des matériels et est plafonnée à 22 000 € par CUMA. Cela représente un volume d’investissement pour l’achat de matériel agricole plus performant de 624 820 € en 2018 pour les CUMA de Creuse. C’est une aide fortement appréciée par la profession compte tenu de la conjoncture difficile pour l’agriculture. Les matériels agricoles constituent le premier poste de charge sur les exploitations et risque bien de le rester. En effet, les prix à l’achat ont augmenté de 22 % en seulement 10 ans. Contrairement aux aides régionales qui opèrent uniquement sur le matériel neuf, le Département a fait le choix d’ouvrir son financement à du matériel d’occasion du moment qu’il justifie une amélioration, qu’elle soit technique ou sociale (ex : amélioration de l’organisation du travail). Et pour Daniel Lefour, directeur de la Fédération départementale des CUMA, c’est un fort avantage pour la Creuse, terre d’élevage. « L’activité récolte, c’est 50 % du chiffre d’affaire des CUMA creusoises […] Une des difficultés du département, c’est de réunir une quantité de travail suffisant pour que le projet puisse se concrétiser […] et dans ce contexte, un financement sur le matériel d’occasion va dans le bon sens ».
En soutenant les CUMA, ou plus généralement l’agriculture, on préserve et développe des emplois sur le territoire. En effet les CUMA apportent leur petite pierre à l’édifice en créant 1,5 emploi direct par an.  Mais Mme Valérie Simonet rappelle la place de l’agriculture dans le tissu économique creusois et les emplois indirects qu’elle engendre. « Une ferme c’est 7 emplois induits dans le département de la Creuse ». C’est pour ces raisons que le Conseil départemental contribue à garder un appareil productif performant dans le secteur de l’élevage et ainsi renforcer sa durabilité.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui