La Creuse Agricole 10 septembre 2016 à 08h00 | Par P. Dumont

Une fête réussie et des messages passés

Finale régionale de labour Nouvelle-Aquitaine

Abonnez-vous Réagir Imprimer
 (© HC)  © HC  © MR  © MR  © HC  © HC  © HC  © MR  © MR Responsable syndical et préfet travaillant ensemble à l'avenir de l'agriculture. © P. Dumont  © HC  © MR

La finale régionale de labour 2016 de la Nouvelle-Aquitaine s’est achevée dimanche à Saint-Priest-la-Plaine sur les victoires d’un creusois dans la catégorie « labour en planches » et d’un périgourdin en labour  « à plat ». La remise des prix a permis aux JA et à la FDSEA de la Creuse de faire passer aux représentants des pouvoirs publics et des collectivités territoriales présents un certain nombre de messages.
Pour sa première édition, c’est en Creuse que la finale régionale de labour Nouvelle-Aquitaine a posé ses socs les 3 et 4 septembre derniers. Une finale désormais à douze départements et par conséquent difficile à mettre en place. « Par sa taille et la diversité de ses productions, la Nouvelle-Aquitaine est un pays à elle seule, et il n’était pas facile d’organiser cette finale, témoigne le président de JA Nouvelle-Aquitaine, le landais Jonathan Lalondrelle. Certains concurrents, trop éloignés n’ont pu venir. Je remercie les JA de la Creuse qui ont organisé un événement exceptionnel ! ». 60 bénévoles se sont mobilisés sur les deux jours pour accueillir concurrents et visiteurs pour la finale départementale samedi et la régionale dimanche. Ce deuxième jour, pas moins de 4 000 visiteurs sont venus encourager les treize laboureurs sélectionnés. Au terme de l’épreuve, quatre d’entre eux ont été retenus pour la finale nationale qui se déroulera en Vendée lors des Terres de Jim du 9 au 22 septembre prochains. Pour la catégorie « labour en planche », le creusois Romain Ageorges arrive premier, suivi de Valentin Gasseling de la Charente. Romain Ageorges a également été récompensé pour les meilleures ouverture et dérayure  de la catégorie. Dans la catégorie « à plat », le lauréat, Mi­ckaël Magne, périgourdin, a également été distingué pour la meilleure ouverture. Le second, Mickaël Braime (23) obtient également le prix de la meilleure dérayure. Outre le concours de labour, de nombreuses animations étaient également au programme des deux jours. Démonstration de tri de vaches à cheval, de tonte par l’Association pour le Mondial de Tonte de Moutons (AMTM) ou encore bûcheronnage, petits et grands ont pu y trouver leur compte. JA Nouvelle-Aquitaine a aussi profité de l’occasion pour officialiser son partenariat avec le site votremachine.com, première plate-forme de partage de matériel agricole. Par celui-ci, les JA souhaitent aider leurs adhérents à trouver des solutions pour baisser leurs charges de mécanisation.

La crise agricole s’invite à la fête
Si l’événement était baptisé « Terre en fête », les organisateurs n’ont cependant pas manqué de rappeler aux pouvoirs publics et aux collectivités que le cœur n’était pas vraiment à la fête. Lors de la remise des médailles, une longue banderole était dépliée avec ces mots : « Si c’était difficile avant, maintenant c’est impossible ! Élus, administration, OPA, grande distribution, réveillez-vous ! Demain on ne sera plus là… » Jean-Marie Colon, président de JA 23, a rappelé que les agriculteurs demandaient avant tout des prix rémunérateurs et s’est inquiété d’une loi en réflexion concernant les produits trop gras. Pour Jonathan Lalondrelle « Lactalis, ce n’est qu’un début. Nous ne laisserons personne au bord de la route, il faut s’attendre à des jours noirs… ». Enfin, Pascal Lerousseau, président de la FDSEA 23, s’il souligne les efforts faits par l’administration creusoise, a toutefois prévenu les pouvoirs publics. « Si les aides PAC ne sont pas versées au 15 septembre, nous serons devant l’ASP ! ». Face au tableau dressé par la profession, Préfecture, Conseil régional et parlementaires ont affirmé être conscients de la situation et de la nécessité de soutenir l’élevage. Ils ont souligné les efforts faits pour aider l’agriculture. Geneviève Barat, vice-présidente de la région Nouvelle-Aquitaine a notamment rappelé que la Région a maintenu le budget agricole cette année et devrait l’augmenter à l’avenir. Le Conseil départemental de la Creuse est aussi revenu sur les fonds consacrés à l’agriculture dans un cadre budgétaire contraint. Malgré cette situation critique, le sénateur Jeansannetas et la sous-préfète, Mme Arrighi, ont toutefois souhaité voir de l’espoir dans le nombre de dossiers d’installations déposés chaque année en Creuse.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2209 | novembre 2018

Dernier numéro
N° 2209 | novembre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui