La Creuse Agricole 09 octobre 2018 à 08h00 | Par HC

Une belle vente malgré la conjoncture

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © HC

Le vendredi 28 septembre, la coopérative Celmar accueillait de nombreux visiteurs à l'occasion de sa vente d'automne de reproducteurs limousins. Pour organiser cette vente, les techniciens sont allés chercher dans les élevages de la Section Reproducteurs, les meilleurs taureaux de 12 à 24 mois en tenant compte de leur ascendance et de leur morphologie ainsi que de leur facilité de naissance et de leur docilité. Après plusieurs phases de sélections, la dernière a eu lieu mi-août, et elle a permis de choisir les 63 veaux les plus prometteurs. 59 d'entre eux ont été exposés à la vente qui s'est déroulée en deux temps. Dès 9 h 30, 23 veaux à haut potentiel génétique ont été présentés aux enchères sur le ring, ensuite les 36 autres ont été proposés à l'attache et vendus sous pli cacheté.
La qualité des reproducteurs proposés et la nécessité de conserver des troupeaux d'un bon niveau génétique ont fait que la totalité des veaux proposés aux enchères a été vendue pour une moyenne de 3 780 euros (en baisse par rapport à l'an dernier), malgré une trésorerie des exploitations qui n'est pas au beau fixe.
La plus haute enchère a été remportée par Neron, né chez l'EARL Villeneuve à Orsennes (36), parti pour les prairies voisines de la Vienne chez l'EARL de la Cailletière à Marnay. Ce jeune taureau d'un an a un excellent pedigree (Interne RR VS x Guenille RR T). Il est très complet, avec une bonne facilité de naissance, un bassin plat et très ouvert aux ischions, beaucoup de longueurs avec une bonne rectitude et de la finesse d'os.
La seconde enchère a été attribuée à Nuage 23, né au Gaec Lagautrière élevage 23 à Villard. Il n'a pas encore un an, mais c'est un taureau de type mixte, porteur du gène culard (MH) avec de bonnes qualités de race et un excellent quartier arrière. Il part plus loin puisqu'il va quitter la Creuse pour l'Angleterre.
Du côté de la vente sous pli cacheté, beau succès également puisque 34 taureaux présentés ont trouvé preneur pour une moyenne de 3 000 euros. On notera également la belle performance de Nico, un jeune mâle de tout juste un an né au Gaec de la Ferme du Hêtre à Saint-Yrieix-la-Montagne (23), lui aussi présente de beaux atouts : une excellente croissance, un bassin remarquable et de la profondeur Il va rejoindre l'élevage du Gaec Camus Père et Fils à Arnac-la-Poste (87).
La moyenne des 57 taureaux vendus est de 3 310 euros (vente aux enchères et sous pli cacheté).
La vente a été suivie d'un repas convivial, et en début d'après-midi a eu lieu la remise des lots de la tombola qui s'est déroulée durant la Route des Fermes le 2 septembre dernier.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2213 | décembre 2018

Dernier numéro
N° 2213 | décembre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui