La Creuse Agricole 23 novembre 2021 a 07h00 | Par Sophie Chatenet

Un contrat de confiance avec Mutualia qui dure depuis dix ans

En 2011, la section des anciens exploitants du Massif central s’engageait avec Mutualia autour d’un contrat de groupe de complémentaire santé juste et équilibré. Dix ans après, un millier de retraités agricoles continue d’en bénéficier.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Les responsables des sections des anciens exploitants d’Auvergne et du Limousin ont fait le bilan du contrat groupe complémentaire santé avec Mutualia, dernièrement, à Clermont-Ferrand.
Les responsables des sections des anciens exploitants d’Auvergne et du Limousin ont fait le bilan du contrat groupe complémentaire santé avec Mutualia, dernièrement, à Clermont-Ferrand. - © SC

C’est désormais un rendez-vous inscrit immuablement dans le calendrier des responsables des sections des anciens exploitants agricoles de l’ex Auvergne et du Limousin. Chaque année, à Clermont-Ferrand, ils se retrouvent avec les responsables de Mutualia pour faire un point d’étape sur le contrat groupe qu’ils ont négocié il y a maintenant dix ans. À l’époque, face au surenchérissement important et continu du prix des mutuelles santé, l’idée était de trouver un partenaire avec qui instaurer un contrat de confiance. La force du nombre aidant, la section était en mesure de s’engager sur un volume de contrat de manière à limiter les hausses sans sacrifier des garanties. D’une centaine d’adhérents au départ, le contrat n’a cessé de séduire au fil des années. « Après une progression en moyenne de 10 % par an, nous avons atteint ces dernières années, une certaine stabilité, avec mille anciens exploitants qui bénéficient de ce contrat, majoritairement en Auvergne », se félicite Jean-Claude Chalencon, président de la section régionale des anciens, qui déjà en 2011, a été l’une des chevilles ouvrières du partenariat.

Bon rapport garanties-prix
Aujourd’hui, si le contrat est jugé équilibré car il offre un bon rapport garantie-prix, il est le fruit d’échanges réguliers entre Fabien Valnaud et Julien De Oliveira, chargés de clientèle chez Mutualia et les responsables de la section des anciens. « Cette année, alors que la plupart des assurances annoncent une augmentation de 5 %, on a limité la hausse à 2,5 % », témoigne Jean Béraud, président de la section départementale des anciens de Haute-Loire. « Globalement en dix ans, on a amorti la hausse de 2 à 3 % pour une couverture de la dépense comprise en moyenne entre 90 et 93 % », ajoute Jean-Claude Chalencon. Comme à l’origine, le contrat propose deux niveaux d’adhésion, l’un pour les personnes âgées de 60 à 70 ans, et l’autre pour les 71 ans et plus. Pour en bénéficier, il faut adhérer au préalable à la section des anciens de la FDSEA-FNSEA de son département.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2358 | décembre 2021

Dernier numéro
N° 2358 | décembre 2021

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS