La Creuse Agricole 09 juillet 2019 à 07h00 | Par JG

Un combat sans fin

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Degauche à droite : Thierry Jamot, président de la FDSEA de la Creuse, Jacques Dufrechou, président national de la section des Anciens, Gérard Laverdan, président de la Section des anciens de la FDSEA de la Creuse et Sylvain Hiroux, de Mutualia.
Degauche à droite : Thierry Jamot, président de la FDSEA de la Creuse, Jacques Dufrechou, président national de la section des Anciens, Gérard Laverdan, président de la Section des anciens de la FDSEA de la Creuse et Sylvain Hiroux, de Mutualia. - © JG

L'Assemblée générale de la Section des Anciens Exploitants de la FDSEA a fait cette année escale à Moutier-Rozeille. Gérard Laverdan, président de la section des anciens exploitants, a pu accueillir parmi ses adhérents, un invité de marque avec la présence de Jacques Dufrechou, président de la section nationale des anciens exploitants de la FNSEA, ainsi que le local de l'étape, Michel Mérigot, responsable cantonal de la section des anciens de Felletin. 
Au cours des travaux de cette assemblée générale, le président de la FDSEA, Thierry Jamot, a dressé un large panorama de la situation sur les sujets d'actualité tels que la sécheresse : « Cette campagne s'annonce encore plus dramatique que les années précédentes », les problématiques de l'eau : « nous travaillons depuis des mois avec la préfète, Magali Debatte, pour qu'entre autres, des dispositions soient prises sur l'allégement des réglementations afin de pouvoir faire abreuver notre bétail » ou encore la crainte de la signature d'un accord avec le Mercosur : « Même si notre député Jean-Baptiste Moreau m'assure qu'il fait pression pour que la signature n'aboutisse pas, nous avons de fortes craintes à avoir, cette signature serait terrible pour notre agriculture ».
Jacques Dufrechou, président de la section nationale des anciens exploitants a largement évoqué l'actualité sur les retraites et les débats nationaux auxquels la FNSEA reste très mobilisée. Faisant tout d'abord un point sur les 75 % du SMIC.  « Notre objectif est d'arriver au 85 %, mais pour y parvenir la négociation n'est pas simple. Nous demandons l'indexation de la hausse des retraites sur l'augmentation des prix, et l'application immédiate de la pension minimale à 85 % du SMIC, contre 75 % actuellement » a martelé Jacques Dufrechou tout en rappelant que « de trop nombreux d'anciens chefs d'exploitation agricole doivent ainsi subsister avec environ 800 EUR par mois, tandis que leurs épouses touchent à peine plus de 500 EUR ».
Dans le même temps, il adressait un message aux exploitants en activité, en rappelant que « les actifs ont leur retraite entre leurs mains et que malheureusement, ils n'en prennent pas conscience ».
Avant de clore cette assemblée générale, le président Gerard Laverdan avait demandé l'intervention Sylvain Hiroux de Mutualia afin d'expliquer la réforme 100 % santé qui entrera en vigueur à compter du  1er janvier 2020 sur certains équipements tels que l'optique, et soins dentaires (types couronnes, bridges) et à compter du 1er janvier 2021 pour ce qui concerne l'audiologie et autres prothèses dentaires (de types amovibles notamment), ce qui permettra aux assurés de bénéficier d'un reste à charge à 0 à compter de ces dates.

Découverte et convivialité
La journée s'est poursuivie autour d'un déjeuner convivial puis par la visite de la filature Terrade. Accueillis par Felletin Patrimoine Environnement, les adhérents de la section ont pu découvrir tout le travail sur la laine : la transformation de la toison en fils, la préparation des laines, cardages, filages, bobinages et la teinture.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui