La Creuse Agricole 26 juin 2010 a 08h54 | Par A.M.

Tourisme - Augmenter le taux d’occupation et faire des économies de gestion

L'association des Gîtes de France Creuse a tenu son assemblée générale le mercredi 9 juin à Bourganeuf.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Nadia Djenad, directrice, Jean-Philippe Viollet et Bertrand Dusaussoy étaient présents à la tribune, avec Roger Bleron, conseiller général.
Nadia Djenad, directrice, Jean-Philippe Viollet et Bertrand Dusaussoy étaient présents à la tribune, avec Roger Bleron, conseiller général. - © D.R.

Plus de 110 personnes ont assisté aux travaux de l'association des Gîtes de France (GDF) Creuse qui s'est tenue le 9 juin dernier à Bourganeuf, travaux présentés par Bertrand Dusaussoy, président et Nadia Djenad, directrice. Etaient présents, Jean-Philippe Viollet, le président de la chambre d’agriculture de la Creuse et Roger Bleron, vice-président du conseil général et président de L'ADRT. L'union régionale des Gîtes de France était représentée par Gilles Denisot (président du relais 87) et par Michèle Chezavielle (présidente du relais 19). Ces derniers ont fait part de leur expérience sur la commercialisation des Gîtes de France par Gîtes de France.

 

Les travaux ont porté essentiellement sur la « stratégie de la marque Gîtes de France ». L'idée étant que l'association Gîtes de France Creuse se positionne de la production à la commercialisation. Ceci ne se fera pas sans tenir compte de tous les partenaires actuels et futurs, et sans contester la qualité du travail réalisé par Creuse Réservation (centrale du département 23), il s'agit, pour GDF Creuse, au vu d'une démarche nationale suivie par de nombreux relais des gîtes, d'envisager la possibilité de prendre son autonomie, et de travailler pour développer le taux d'occupation du label. Quel que soit le département du Limousin et son mode de fonctionnement de réservation, les Gîtes de France sont le principal apporteur d'affaires. Dans une période où l'attribution de fonds publics devient plus difficile, personne ne peut nier qu'il faut rechercher des économies d'échelle et qu'il faut associer production et commercialisation. Il ne s'agit pas de contester l'existant mais il s'agit de pérenniser l'avenir d'un label étroitement associé au développement de l'économie touristique. C'est par un travail de relance de la marque au niveau national que notre label maintiendra sa position de leader. De nombreuses réunions sont encore à organiser pour structurer l'avenir du réseau.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2335 | juin 2021

Dernier numéro
N° 2335 | juin 2021

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS