La Creuse Agricole 14 janvier 2011 a 08h33 | Par P. Dumont

Syndicalisme - Flavignac: le préfet de région en visite sur une exploitation limousine

C'est sur une exploitation située à Flavignac, en Haute-Vienne que la FRSEA et JA Limousin ont donné rendez-vous le 11 janvier au préfet de région, ainsi qu'aux parlementaires et élus de la région. Objectif : la description de la réelle situation économique des exploitations.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Le préfet de région, les parlementaires et élus régionaux ont donc visité mardi l'EARL Adam à Flavignac, en Haute-Vienne.
Le préfet de région, les parlementaires et élus régionaux ont donc visité mardi l'EARL Adam à Flavignac, en Haute-Vienne. - © D.R.

Les récentes déclarations de Bruno Le Maire au sujet d'une prétendue hausse des revenus agricoles en 2010 et les premières conclusions surprenantes de l'Observatoire des prix et des marges ont mis l'agriculture au centre de l'actualité ces dernières semaines. D'autres sujets étaient également à l'ordre du jour, ce mardi 11 janvier, à l'occasion de la visite d'élus et de responsables des services de l'Etat sur une exploitation haut-viennoise. En effet, lors d'une première rencontre avec le préfet en décembre dernier, FRSEA et JA Limousin proposaient à Yves Dassonville, de rencontrer un chef d'exploitation de la région afin d'échanger ensemble sur les difficultés de l'agriculture limousine. Le préfet de région, les parlementaires et élus régionaux ont donc visité mardi l'EARL Adam à Flavignac, en Haute-Vienne. Installé en bovins viande, Daniel Adam exploite une centaine d'hectares. Parmi ceux-ci, une trentaine est consacrée aux prairies temporaires, près de 50 ha aux prairies permanentes et 27 à la production fourragère, destinée en totalité à l'alimentation du troupeau. 75 vêlages sont dénombrés à l'année.

[...]

La suite est à lire dans la Creuse agricole datée du 14 janvier.

Section bovine.

Point d’étape et bilan des mesures obtenues par le syndicalisme agricole

 

Suite aux actions syndicales menées depuis l'été par les éleveurs de bovin-viande, avec pour point d'orgue le blocage des abattoirs Bigard début novembre (action commune FNSEA-JA-FNB), le ministre Bruno Le Maire a défini une feuille de route pour sortir le secteur de l'impasse actuelle, en matière de revenu et de perspectives. Les acteurs de la filière se sont engagés dans ce contexte à un ensemble d'actions pour améliorer la situation économique des éleveurs et la transparence dans la filière. Un dispositif en cours de réalisation

1. Refonte des cotations entrée abattoir

 

- Le ministère fait de ce dossier l'une de ses priorités, jugeant indispensable la nécessité, d'instaurer sous son contrôle, pour une réelle pertinence la révision des indicateurs de prix de marché, plus cohérent avec les zones de production et d'abattage, distinction par races et définition de cotation cœur de gamme.

 

- Interbev finalise actuellement un nouveau schéma de cotation.

 

2. Renforcement de l'export sur pays-tiers

L'objectif est de renforcer par tous les moyens les opportunités d'un marché mondial porteur, largement inutilisés par les opérateurs français, et de tirer par conséquent vers le haut les prix intérieurs français en accroissant la demande.

 

- Le ministère a mis en place, une « cellule export » dédiée au secteur viande bovine et rassemblant tous les services de l'Etat pour une action plus coordonnée et rapide (agriculture, ministère de l'économie-commerce extérieur, ministère des affaires étrangères). Cette cellule est à la disposition des opérateurs de la filière pour faciliter les démarches, ouvrir de nouveaux débouchés (aspects sanitaires, négociations techniques, etc.), favoriser la prospection de marchés.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2351 | octobre 2021

Dernier numéro
N° 2351 | octobre 2021

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous