La Creuse Agricole 12 mai 2010 a 08h28 | Par Sophie Farinotti

Sylviculture - Le marché du chêne à nouveau en hausse

Douglas, épicéas, sapins se négocient à de bons prix actuellement.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
 (© D.R.)

La première vente groupée de l'année de la coopérative forestière Unisylva s'est tenue dernièrement à Fénestrelay, dans le Cher. 64 lots étaient mis en vente pour un volume de 13 245 m3 (8 056 m3 de chênes et 5 189 m3 de résineux). Le nombre moyen d'offres par lot a été de 4, ce qui traduit une reprise significative par rapport à la fin 2009. 14 lots restent invendus soient environ 25 % du volume offert. Ces invendus sont essentiellement des pins maritimes. On compte seulement 6 % d'invendus en chêne.

 

Marchés des chênes

Ces prix traduisent une demande soutenue et des cours nettement à la hausse par rapport à ceux de 2009. Une analyse détaillée de cette vente montre que les plus belles qualités bénéficient d'une hausse supérieure à la hausse moyenne affichée (entre 15 et 18 %). Le tableau indicatif ci-contre donne une lecture de l'évolution des prix. Ces prix sont toutes qualités confondues.

 

Marchés des résineux

Il faut distinguer des situations nettement différentes. Les marchés sont délicats en région Centre pour les pins maritimes et pins sylvestres de qualité secondaire. Cette difficulté est à mettre à l'actif de la tempête Xynthia qui a occasionnée des dégâts non négligeables dans les départements 37/41/45/18. Les pins de très belle qualité et en particulier les pins laricios de Corse restent quant à eux très convoités. Les douglas, les épicéas, les sapins et les essences diverses comme les mélèzes sont actuellement très recherchés et se négocient à de très bons prix. Leurs cours sont soutenus par une demande liée au manque de stock et par une légère relance de la construction (charpente/bardage, etc.)

 

La sortie de crise nous laisse prévoir un risque de prix volatils. Aussi il nous paraît important de vous informer d'une opportunité actuelle, qui se maintiendra jusqu'à l'été, mais dont on ne peut pas préjuger de la longévité. Unisylva se tient à votre disposition pour étudier la meilleure façon de commercialiser les lots que vous aviez laissés en attente. Cette réactivité vous permettra de profiter pleinement de cette forte hausse et de ce marché à nouveau porteur.

 

Contact : S. Farinotti www.unisylva.com

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2335 | juin 2021

Dernier numéro
N° 2335 | juin 2021

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS