La Creuse Agricole 08 juin 2018 à 08h00 | Par CB

Stop au racket de l’État !

La FDSEA et JA Creuse ont organisé vendredi 1er juin dernier une grande action syndicale « stop au racket de l’État sur les prix des carburants », en amont du mot d’ordre national de blocage des raffineries prévu mi-juin.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
L'accueil des usagers de la route a été plutôt positif, la question du coût des carburant les touchant de près.
L'accueil des usagers de la route a été plutôt positif, la question du coût des carburant les touchant de près. - © MR

9 h 30. L’agitation monte près de l’Espace André Lejeune à Guéret. Les deux syndicats agricoles majoritaires, la FDSEA et Jeunes Agriculteurs, se sont donnés rendez-vous pour un mouvement d’ampleur en réaction à la hausse générale du GNR en particulier et des carburants en général. « Nous voulons sensibiliser le grand public au sujet du racket de l’État sur les carburants et expliquer les conséquences économiques désastreuses sur les exploitations agricoles creusoises » précise Christian Arvis, secrétaire général de la FDSEA de la Creuse. Cette opération de communication se veut positive, l’objectif étant d’informer la population sur les enjeux actuels.
11 h 00. Le convoi de manifestants, rejoint par deux camions des coopératives Celmar et CCBE, quitte la capitale pour emprunter, à vitesse d’escargot, la route nationale 145. Destination Aire de l’Espérance, dans le sens Guéret-Limoges, sur la commune de Saint-Vaury, où tracteurs et camions dévient la circulation via l’aire de repos, filtrant les automobilistes afin de diffuser leur message. Les agriculteurs et agricultrices expliquent ainsi la hausse de 35 % des prix des carburants, les 4 000 à 8 000 euros de charges à supporter en plus par an dans les exploitations agricoles, et le projet de La Mède qui placerait Total comme premier importateur français d’huile de palme utilisée dans les biocarburants. Distribution de tracts et dégustation de viande de limousine élevée en Creuse vont bon train, recueillant la bienveillance des conducteurs : « on vous soutient, vous avez raison, il faut dénoncer ces décisions inacceptables du Gouvernement » peut-on entendre dans les habitacles.
15 h 00. Les Présidents des deux syndicats décident de lever la déviation. « Il faut qu’on parvienne à se mobiliser avec des partenaires sur ces problématiques du prix des carburants », insiste Thierry Jamot, président de la FDSEA Creuse. En effet, d’autres actions de blocage de raffineries, au niveau national, sont envisagées ; et les forces creusoises y seront mobilisées !

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2196 | août 2018

Dernier numéro
N° 2196 | août 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS
Les brèves
Prochaine brève

6 brève(s) » voir toutes