La Creuse Agricole 18 mai 2018 à 08h00 | Par A.M.

Stabilité pour le marché du cheval creusois

L’édition printanière de la foire aux chevaux de Chénérailles s’est déroulée le 13 mai dernier sous l’impulsion du comité des foires de Chénérailles, présidé par Thierry Jamot.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AM

Avec pas moins de 200 chevaux présents sur le foirail selon les organisateurs, le temps clément de ce dimanche aura drainé de nombreux visiteurs. Mais cette édition 2018 aura également trouvé un large écho auprès des forains venus en nombre, malgré la réorganisation des emplacements pour des raisons de sécurité liées au plan Vigipirate.
Quant au commerce des animaux, avec une conjoncture relativement stable, les juments de réforme se sont commercialisées sur une base de 2 euros/ kg et les poulains entre 2,60 et 2,80 euros/kg. Autant dire un marché soutenu dont quasiment l’ensemble des animaux ont trouvé preneur.
Malgré l’épidémie de rhinopneumonie qui touche actuellement quelques régions françaises et notamment la Normandie, et dont aucun cas n’a été détecté en Creuse, certaines associations de protection animale bien-pensantes  souhaitaient interdire purement et simplement cette manifestation. La présence de la direction départementale des services vétérinaires, des vétérinaires libéraux et de l’Institut Français du Cheval et de l’Équitation (IFCE) a permis de lever les doutes sur les aspects sanitaires et de maltraitance animale en réalisant une large opération de communication et d’information auprès des éleveurs et du grand public.
Une foire « propre pour continuer à gagner la confiance des éleveurs et des visiteurs, tel est l’objectif que nous nous sommes assigné » a déclaré le président du comité des foires de Chénérailles, Thierry Jamot.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2205 | octobre 2018

Dernier numéro
N° 2205 | octobre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui