La Creuse Agricole 03 octobre 2020 à 07h00 | Par HC avec Celmar

Stabilité chez les reproducteurs limousins

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © HC

Ce vendredi 25 septembre, la Coopérative Celmar a réalisé sa traditionnelle vente d’automne à Malonze (La Souterraine). Après une vente par correspondance, imposée par le confinement, réussie au printemps, cette matinée a permis la mise en vente de 59 jeunes taureaux issus des élevages de la Section Reproducteurs de Celmar. 17 veaux à haut potentiel étaient mis aux enchères et 42 veaux sélectionnés en ferme étaient vendus sous pli cacheté.
Cette vente automnale s’est particulièrement bien déroulée dans un respect strict des gestes barrières pour l’ensemble des participants. Les acheteurs, adhérents de la coopérative et éleveurs issus de toute la France (Charente, Deux-Sèvres, Nièvre, Cotes-d’Or) et au-delà (Luxembourg et Italie) étaient présents.

Carton plein pour les enchères
La totalité des 17 veaux mis aux enchères a été vendue pour une moyenne de 3 894 euros, un chiffre stable par rapport à l’an dernier. La meilleure vente a été réalisée par Isabelle Ballereau, de Malicornay (36) dont le taureau Paulo est parti pour la Charente chez Christophe Lapierre adhérent Celmar pour 6 600 euros. Ce taureau d’à peine 18 mois est un bon mixte avec des facilités de vêlage, une bonne attache d’épaule, un bon dos et un bassin très ouvert.
Deux autres taureaux ont passé la barre des 5 000 euros : Officier, né à l’EARL Meissonnier (Saint-Léger-Magnazeix, 87) est parti pour 5 700 € pour le Luxembourg, lui aussi a 18 mois et présente une excellente ascendance (son père est MackCelmar). On a pu observer sa finesse d’os, son bassin très ouvert et un bel arrondi de culotte. Pekin vendu 5 300 €, né chez Bernard Péricat (Saint-Sulpice-le-Dunois, 23), va désormais séjourner chez l’EARL Touzet à Gournay (36), adhérent Celmar. C’est un joli veau mixte grandissant, avec un excellent quartier arrière et beaucoup de longueur. Il a su mettre en valeur sa première place au concours interdépartemental de La Souterraine, un des rares concours qui a pu se maintenir cette année en raison des restrictions sanitaires.

Vente sous pli cacheté
La vente sous pli cacheté n’a pas démérité puisque 35 jeunes mâles sur 42 ont trouvé preneur à un prix moyen de 2 840 €. La qualité de la sélection de Celmar va profiter aux éleveurs adhérents mais aussi rayonner dans toute la France.
Les taureaux invendus sont toujours disponibles auprès des commerciaux de la Celmar (JP. Poujaud : 06 89 49 57 70 ou N. Bourdier : 06 08 71 29 17).

Une fin d’année bien remplie
Les prochains rendez-vous avec Celmar vont s’enchaîner cet automne. Dès le 10 octobre, les techniciens de la Section Reproducteurs de la coopérative, avec leurs collègues d’Interlim organiseront la mise en vente à Fursac du cheptel de l’EARL Grelaud (adhérent Celmar). 46 vaches, dont 10 suitées, et 4 taureaux, tous de grande qualité, seront proposés aux enchères. À cette occasion, la coopérative mettra également en vente son taureau NelCelmar.
Les visiteurs ont pu, à l’occasion de cette vente, constater l’avancée des travaux du nouveau centre de tri de la coopérative. Par ailleurs celui-ci devrait être inauguré durant l’automne.
Enfin, le Centre d’Évaluation Gevial, participant au schéma de la sélection de la race limousine, mettra ses taureaux en vente le 5 novembre prochain.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2308 | décembre 2020

Dernier numéro
N° 2308 | décembre 2020

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS