La Creuse Agricole 20 mai 2014 à 08h00 | Par Sophie Giraud-Chatenet

Manifestation agricole - Vent d’optimisme sur le Sommet de l’élevage

La 23e édition du Sommet de l’élevage ouvrira ses portes les 1er, 2 et 3 octobre prochains. En attendant, les organisateurs ont dévoilé les temps forts d’une manifestation dont l’influence s’étend.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les délégations étrangères sont chaque année de plus en plus nombreuses au Sommet de l’élevage. © La Creuse agricole et rurale Carrefour d’affaires et d’idées, le Sommet de l’élevage se déroulera du 1er au 3 octobre. © La Creuse agricole et rurale

À six mois de l’ouverture de l’édition 2014 du Sommet de l’élevage, les organisateurs ont fait part, dernièrement de leur satisfaction. Mi-avril, la manifestation avait déjà fait le plein, en enregistrant 85 % d’inscriptions, soit 10 % de plus que l’an dernier à la même période. Preuve que l’engouement pour le rendez-vous des professionnels de l’élevage loin de se démentir, s’amplifie. « Tous les indicateurs sont au vert », indique Roger Blanc, le président du Sommet, qui attend en 2014, 1 250 exposants et 85 000 visiteurs.
Rendez-vous est donc pris pour les 1er, 2 et 3 octobre du côté de la Grande Halle d’Auvergne à Clermont-Ferrand, avec comme chaque année un programme mêlant valeurs sûres et nouveautés.

Concours national et européen
L’événement accueillera ainsi le concours national de la race aubrac et le concours européen de la race simmental. En production ovine, le programme des compétitions sera également bien rempli.
Après le Pérou l’an passé, la Bulgarie sera à l’honneur. Ce pays s’est naturellement imposé comme partenaire privilégié du Sommet de l’élevage. D’abord en raison de l’intérêt porté par l’importante délégation venue visiter le salon en 2013 et ensuite pour renforcer les collaborations d’échanges et de travail nouées ces derniers mois avec les professionnels du développement agricole et le ministère de l’Agriculture. Le ministre de l’agriculture, Stéphane Le Foll a en effet rencontré à plusieurs reprises Dimitar Grekov, ministre bulgare de l’Agriculture et de l’alimentation. Il a aussi pu compter sur la Bulgarie pour défendre ses positions sur la réforme de la Pac à conduire après 2015.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2209 | novembre 2018

Dernier numéro
N° 2209 | novembre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui