La Creuse Agricole 09 octobre 2008 a 10h53 | Par S.G.

Sommet de l’élevage - La « Vertu » du travail

A l’occasion du Sommet de l’Elevage, la race Limousine était en piste à l’occasion de son désormais traditionnel concours interrégional très prisé du public.

Abonnez-vous Reagir Imprimer

Une cinquantaine de représentants de la belle rousse se sont affrontés sous l’œil averti du juge Daniel Peyrot. Eleveur à Vallière (23), il jugeait là son deuxième concours de prestige cette année, après avoir œuvré lors du Concours National italien. Ses commentaires précis et avertis ont été très appréciés du large public présent. Les élevages en concours provenaient du Limousin, de l’Auvergne, du nord de Midi-Pyrénées et de l’Indre. De l’avis du juge : « Cette sélection, effectuée lors du Concours National à Brive, a garanti une présentation de très haut niveau avec des animaux illustrant bien les qualités de cette race ».

Cela est d’autant plus remarquable que les éleveurs ont actuellement d’autres préoccupations concernant notamment la pérennité de leurs exploitations. Les effets conjugués de la fièvre catarrhale et de l’augmentation du coût des matières premières met en péril la viabilité de ces dernières. Pour en revenir au concours, le palmarès est très ouvert puisque le juge a distingué 8 vainqueurs de section provenant de 8 élevages différents. Signalons notamment le doublé creusois dans les animaux à fort développement musculaire : Apoline au Gaec Lebourg chez les femelles et Volcan à l’Earl Lagautrière chez les mâles. Les spectateurs présents étaient unanimes quant à la qualité du spectacle proposé.

Avec de forts accents de l’Est…

Si le contexte national et les échanges internationaux sont fortement perturbés actuellement par la fièvre catarrhale, de nombreux étrangers étaient toutefois présents pour venir découvrir la race Limousine. Durant le concours, parmi les invités de prestige, était notamment présent Neil Parish, Président de la commission agricole et du développement rural du Parlement Européen. Exploitant agricole du Royaume-Uni, il s’est évertué à rassurer les éleveurs en donnant des pistes de réflexion par rapport à la situation explosive actuelle. Pas sûr cependant que cela soit suffisant par rapport à la grogne qui monte de nos campagnes…

Ceci étant, le Sommet de l’Elevage confirme son rang incontournable de Carrefour européen de l’élevage. En atteste le nombre de visites dans les élevages proposées durant les 3 jours. Au niveau Limousin, près d’une dizaine de visites étaient programmées pour 400 étrangers parmi lesquels des Roumains représentant le gros du contingent, des Estoniens, des Russes, des Guadeloupéens… L’intérêt de ces délégations pour la génétique française est manifeste et les contacts commerciaux nombreux. Encore faut-il pouvoir ensuite exporter les animaux… Et c’est là que le parcours du combattant commence !

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2348 | septembre 2021

Dernier numéro
N° 2348 | septembre 2021

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous