La Creuse Agricole 19 mai 2014 à 08h00 | Par Sophie Giraud-Chatenet

Sodiaal - Être au rendez-vous de la conjoncture favorable

Nouvellement constituée, la section Massif central du groupe Sodiaal s’est réunie en assemblée générale, en début de semaine, au lycée Louis-Pasteur de Marmilhat, à Lempdes.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Frédéric Chausson, directeur du développement coopératif chez Sodiaal, Jérôme Aubert, administrateur et Laurent Duplomb, président de la section Massif central. © La Creuse agricole et rurale  © La Creuse agricole et rurale

Suite à la fusion avec le groupe 3A, actée le 8 janvier 2014, le groupe Sodiaal s’est étoffé de deux nouvelles régions. L’historique région Auvergne-Sud-Ouest s’est ainsi scindée en deux pour donner naissance à la région Sud-ouest et à la région Massif central. Cette nouvelle entité Massif central a tenu son assemblée générale, lundi dernier, dans les locaux du lycée agricole Louis-Pasteur à Lempdes, dans le Puy-de-Dôme. L’occasion pour le directeur, Yves Soulhol de revenir sur les faits marquants de l’année 2013, tout en traçant les perspectives pour 2014.
Le nombre de producteurs a encore une fois diminué sur l’exercice 2013. En moyenne, le lait a été payé aux 2 236 producteurs aux alentours de 343 euros les 1 000 litres, « ce qui place la coopérative parmi les leaders », a estimé Yves Soulhol, indiquant que sur la même période, Lactalis avait payé le lait en moyenne 336 euros les 1 000 litres et Bongrain 339 euros les 1 000 litres.

Prix du lait soutenu jusqu’à quand ?
Plus globalement, l’année 2013 restera celle du redressement des cours, après deux années compliquées, avec un prix du lait payé en moyenne en 2012, 312 euros les 1 000 litres et en 2011, 327 euros les 1 000 litres.
Pour 2014, si les cours se sont maintenus à un bon niveau depuis le début de l’année, ils semblent « actuellement marquer le pas, même si malgré la hausse de la collecte, ils restent relativement élevés ». La conjoncture favorable est-elle de nature à durer ? Le directeur de Sodiaal a préféré jouer la prudence en expliquant que « les index de fin d’année ne seront peut-être pas à la hausse ». Seules certitudes, Sodiaal souhaite d’une part maintenir une mécanique vertueuse et cohérente en faveur de la linéarité, et d’autre part, poursuivre sa communication sur le prix du lait au trimestre aux producteurs.

 

[...]

La suite est à lire dans la Creuse agricole et rurale du 16 mai 2014.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2205 | octobre 2018

Dernier numéro
N° 2205 | octobre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui