La Creuse Agricole 04 juillet 2010 à 09h35 | Par A.M.

Social - Le revenu de solidarité active vu par la MSA

Une allocation qui connaît hélas un succès grandissant.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

De par son rôle de guichet unique, qui vise à assurer la protection sociale globale des salariés et des non salariés agricoles, la Mutualité sociale agricole (MSA) s'est fortement impliquée dès l'origine dans la mise en place du revenu de solidarité active (RSA), en particulier pour que ce dispositif soit adapté aux situations économiques des exploitants agricoles. Le RSA est ouvert aux chefs d'exploitation, qu'ils soient imposés au réel ou au forfait, ce qui n'était pas le cas pour le revenu minimum d'insertion, auquel seuls les non salariés agricoles imposés au forfait avaient accès. Des démarches de partenariat avec les conseils généraux ont par ailleurs été engagées pour favoriser le traitement homogène des situations des chefs d'exploitation et permettre de diminuer le taux de rejet des dossiers.

 

Tout d'abord, la MSA doit veiller à la bonne gestion de la prestation et à la garantie du paiement dans les délais dans le cadre de sa mission de service public. De plus, en tant qu'organisme social, elle doit s'assurer, pour chaque dossier déposé, que l'adhérent dispose des informations suffisantes et adaptées qui lui garantissent la plénitude de ses droits. A ce titre, elle s'appuie sur l'ensemble des compétences de son guichet unique (législation, accueil, service social). En outre, un accueil et une gestion spécifique ont été mis en place : la gestion du RSA est centralisée et confiée à une équipe spécialisée, les rendez-vous personnalisés sont encouragés.

 

Au-delà de l'étude et de la gestion des droits, l'accompagnement socio professionnel des non salariés est assuré, dans le cadre de MSA Services Limousin (Fédération d'associations), par les professionnels de l'Association pour l'innovation, l'insertion et l'accompagnement en Limousin (Asiial), par délégation du conseil général ; ceci grâce à une bonne connaissance du public concerné et de ses spécifiés. Pour les salariés agricoles, le groupement d'employeurs pour l'insertion et la qualification (Geiq Agriqualif), association créée sous l'impulsion de la MSA et membre de MSA Services Limousin, peut favoriser également l'insertion par l'emploi des bénéficiaires du RSA.

 

Pour connaître leur droit potentiel au RSA, les adhérents sont invités à se connecter sur www.msa-limousin.fr et à faire le test d'éligibilité ou à prendre rendez-vous au 0 820 210 110.

Les chiffres du RSA au régime agricole en Limousin

 

Depuis la mise en place du dispositif (du 1er juin 2009 au 31 mai 2010), 1 701 nouveaux dossiers ont été déposés pour le Limousin : 555 (184 salariés et 371 non salariés) pour la Corrèze, 521 (139 salariés et 382 non salariés) pour la Creuse et 625 (201 salariés et 424 non salariés) pour la Haute-Vienne. Les demandes des non salariés représentent près de 70 % du total des demandes. Le taux de rejet est de 40 % pour la région. Les familles bénéficiaires du RSA sont actuellement au nombre de 1 417 dont près de 700 non salariés agricoles (Chiffres de mai 2010).

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui