La Creuse Agricole 08 juin 2021 a 07h00 | Par A.M.

Signature de l’accord départemental de relance

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Alice Mallick, sous-préfète à la Relance, Virginie Darpheuille, préfète de la Creuse, et Valérie Simonet, présidente du Conseil départemental.
Alice Mallick, sous-préfète à la Relance, Virginie Darpheuille, préfète de la Creuse, et Valérie Simonet, présidente du Conseil départemental. - © DR

La signature de l’accord départemental de relance, entre la Préfète de la Creuse et la Présidente du Conseil départemental de la Creuse, le mercredi 26 mai 2021, traduit une ambition commune d’utiliser conjointement l’ensemble de leurs leviers pour renforcer l’efficacité du plan de relance, favoriser la transition écologique et soutenir les entreprises ainsi que le pouvoir d’achat des creusois.
L’accord départemental de relance permet de :
- massifier des projets initiés dans le cadre du Plan Particulier pour la Creuse (PPC) ;
- accompagner de nouveaux besoins émergeants ;
- bonifier les dotations de soutien à l’investissement du département par une augmentation de 30 % (en 2020 3,3 M€, en 2021 4,4 M€).
Les thématiques abordées dans cet accord sont nombreuses et visent notamment la protection des ressources du territoire (agriculture, alimentation en eau potable), la rénovation énergétique, l’accès à l’emploi, à la culture ou encore le développement de l’attractivité du département.
Pour rappel, le 3 septembre 2020, le Gouvernement a présenté un plan de relance de 100 milliards d’euros visant le rebond de l’activité et de l’emploi, à court terme, tout en préparant la France de 2030.
Le déploiement rapide du plan de relance et la territorialisation à l’échelle de notre département est une priorité pour que les citoyens, entreprises, associations et collectivités territoriales puissent être soutenus pendant la crise d’une part, mais aussi être prêts pour se saisir de toutes les opportunités post-crise d’autre part.
Tous les acteurs du territoire sont engagés depuis 2019, au travers du PPC, dans le déploiement d’ une « feuille de route » du développement local, élaborée selon une approche participative, à partir des besoins et possibilités du « terrain ». C’était, avec deux ans d’avance et un prisme très territorialisé, gage d’efficacité, déjà une démarche de relance.
Depuis septembre 2020, État et Département veillent à ce que les deux dispositifs, relance et PPC, se complémentent et se renforcent mutuellement, autour d’un seul objectif : l’attractivité et le développement durable de notre département.
Toutes mesures confondues ce sont déjà plus de 44 M€ du Plan de relance. À cela s’ajoute 26 M€ du fonds de solidarité. Depuis le début de la crise c’est donc près de 70 M€ qui sont venus irriguer et épauler le territoire.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2342 | juillet 2021

Dernier numéro
N° 2342 | juillet 2021

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS