La Creuse Agricole 20 juillet 2011 à 11h14 | Par A.M.

Sécurité - Attention à votre matériel entreposé en extérieur

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Depuis un an, la gendarmerie nationale a enregistré de nombreux vols liées à l’activité agricole. Il s’agit notamment de dispositifs de clôture électrique et de remorques.

Les dispositifs de clôture électrique
Les 26 vols de dispositifs électriques de clôture constatés depuis un an concernent les éleveurs. Il apparaît que ces appareils, parfois uniquement la batterie, sont dérobés en bordure de route. En conséquence, ces vols pourraient être rendus plus difficiles si les dispositifs n’étaient pas placés à proximité immédiate d’un axe ou chemin. Ainsi, le voleur ne pourrait plus s’arrêter brièvement auprès d’un appareil qu’il aurait vu, s’en emparer rapidement et le charger immédiatement dans son véhicule puis repartir aussitôt. D’où l’utilité de placer l’appareil de manière à ce qu’il soit invisible à partir de la route ou du chemin. Le fait que le malfaiteur abandonne son véhicule un instant, se déplace dans le champ pour aller chercher l’appareil, le transporte à la vue d’éventuels témoins représente une contrainte qui peut se révèler dissuassive, à défaut, accroître la probabilité qu’il soit identifié et interpellé.

Les remorques
Les 18 vols de remorques constatés depuis un an sont localisés en zone rurale à proximité immédiate de lieux d’habitation isolés dont des exploitations agricoles. Les remorques sont peu sécurisées et très rarement identifiables. Ainsi, le voleur peut enlever facilement l’engin qui se révèle très difficilement repérable parmi l’ensemble des remorques en circulation. En conséquence, il est recommandé aux propriétaires de protéger leur remorque lorsqu’ils l’entreposent à l’extérieur, en commençant par la soustraire au maximum à la vue des passants. Ensuite, toute particularité de la remorque (exemple : défaut suite à un léger choc) doit faire l’objet d’une photo, qu’il convient de conserver, afin de la produire lors du dépôt de plainte auprès de la gendarmerie. C’est la seule façon d’identifier formellement la remorque volée.

Dans ces deux cas, il est demandé aux propriétaires de sensibiliser leur voisinage afin que, sans que cela ne devienne une obsession, chacun porte un regard vigilant sur tout fait inhabituel (exemple : un véhicule inconnu localement qui est stationné discrètement dans un chemin à proximité d’une maison isolée). Dans le doute, il convient d’appeler immédiatement la gendarmerie en communiquant le maximum de renseignements (immatriculation et type de véhicule, description des personnes, direction vers laquelle elles sont parties) afin qu’une patrouille puisse les intercepter et les contrôler.

La gendarmerie de la Creuse mobilise toute son énergie à lutter contre la délinquance.
En bénéficiant du soutien et de la participation de la population à l’exercice de sa mission, elle verra son efficacité améliorée et nos concitoyens mieux protégés.
Communiqué de la Gendarmerie

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2302 | octobre 2020

Dernier numéro
N° 2302 | octobre 2020

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui