La Creuse Agricole 15 juillet 2011 à 11h54 | Par Hélène Charvillat

Sécheresse - Pas d'amélioration en vue

Le comité sécheresse départemental s'est réuni le 7 mai à la préfecture.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La situation hydrologique est désormais qualifiée de catastrophique.
La situation hydrologique est désormais qualifiée de catastrophique. - © La Creuse agricole et rurale

Les services de l'État, les collectivités, les utilisateurs de la ressource en eau et les spécialistes de l'eau se sont retrouvés le 7 mai pour faire un point sur la situation. Le préfet a pris, dès les 5 et 6 juillet, deux arrêtés établissant des mesures de préservation de l'eau. (voir encadré)

Le point sur la situation
Au 7 juillet, Météo France n'avait pas prévu de pluies significatives d'ici le 14 juillet. À plus long terme, les prévisions ne semblaient pas meilleures. Le déficit pluviométrique depuis janvier est plus important que celui de 1976. Le vent est asséchant et augmente l'effet d'évaporation. Les températures devraient être au-dessus de la moyenne la plus grande partie de l'été, sans pour autant atteindre des niveaux tels qu'un plan canicule doive se mettre en place, les nuits restant fraîches ; la préfecture est toutefois prête à mettre en oeuvre ce plan si les températures nocturnes venaient à atteindre les seuils.

[...]

La suite est à lire dans la Creuse agricole et rurale du 15 juillet 2011.

Mesures provisoires de préservation des débits et de la qualité des cours d’eau

Suite à la sécheresse constatée dans le département et à la baisse générale des débits des cours d’eau, Claude Serra, Préfet de la Creuse a placé le département en zone d’alerte et de crise le 5 juillet 2011, et a déterminé des mesures provisoires visant à préserver les débits et la qualité des cours d’eau de la Creuse jusqu’au 31 juillet 2011.

En conséquence, sont interdits :

  • L’arrosage des jardins potagers et balconnières, des jardinières de fleurs et bandes fleuries  entre 8h et 20h,
  • L’arrosage des pelouses, jardins publics, terrains de sport et espaces verts, le nettoyage à l’eau des voiries, la vidange des piscines privées et leur remplissage, le lavage des véhicules hors stations de lavage spécialisées.

 

Ces mesures concernent les prélèvements effectués à partir du réseau d’eau potable, des cours d’eau, des plans d’eau, des puits et des sources privées.

Il est interdit de prélever de l’eau dans les cours d’eau et leur nappe d’accompagnement, hors usages prioritaires (défense incendie) et hors abreuvement du bétail, pour lequel il est demandé aux éleveurs d’éviter la pratique de l’abreuvement direct dans le lit du cours d’eau.

Il est interdit à tous propriétaires ou utilisateurs d’ouvrages de régulation ou de stockage situés sur les cours d’eau, ou en dérivation de ceux-ci, de modifier par des manœuvres les niveaux dans leurs biefs et de provoquer des variations de débit à l’aval (sauf retenues gérées par EDF).

Les exploitants des unités de traitement des eaux usées et de toute installation à l’origine d’un rejet polluant dans le milieu naturel sont tenus d’optimiser leurs rejets.

Il est rappelé que les pratiques susceptibles de modifier significativement le débit ou la morphologie d’un cours d’eau sont soit soumises à autorisation individuelle sollicitée auprès de la Direction Départementale des Territoire (DDT), soit interdites.

Le non respect de l’arrêté préfectoral du 5 juillet fixant ces mesures provisoires est passible d’une contravention de 5ème classe (1500€ maximum).

Le Préfet fait appel au sens civique des creusois et préconise un usage quotidien parcimonieux de leur consommation d’eau.

Pour tous renseignements, il vous est possible de contacter les services de la DDT au 05.55.61.20.23

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2223 | février 2019

Dernier numéro
N° 2223 | février 2019

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui