La Creuse Agricole 30 décembre 2011 à 16h17 | Par H.C.

Sécheresse - Fin de l’opération paille

Le mercredi 21 décembre, la FDSEA a organisé à Guéret une petite réception conviviale afin de remercier les participants à l’opération paille.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
De gauche à droite : Jean Auclair, député, Pascal Lerousseau; président de la FDSEA de la Creuse, Claude Serra, préfet de la Creuse, Jean-Philippe Viollet, président de la Chambre d’agriculture de la Creuse, Michel Masson, président de la FDSEA du Loiret, Michel Vergnier, député, Didier Kholler, directeurde la DDT de la Creuse.
De gauche à droite : Jean Auclair, député, Pascal Lerousseau; président de la FDSEA de la Creuse, Claude Serra, préfet de la Creuse, Jean-Philippe Viollet, président de la Chambre d’agriculture de la Creuse, Michel Masson, président de la FDSEA du Loiret, Michel Vergnier, député, Didier Kholler, directeurde la DDT de la Creuse. - © La Creuse agricole et rurale

Depuis le mois de mai, l’opération paille de la FDSEA a mobilisé une grande partie des forces du syndicat agricole. C’est donc avec un sentiment du devoir accompli que les personnels et les responsables en charge de cette opération ont célébré la livraison des derniers camions.

Négociations
et commandes
Dès le mois de mars à Saint-Malo, les FDSEA de la Creuse et du Loiret avaient évoqué ensemble un partenariat de contractualisation portant sur la paille, la pulpe de betterave, le fumier, etc. La sécheresse devenue inquiétante dès avril, le partenariat a été accéléré afin de faire face à l’urgence. Ce sont donc environ 11 000 hectares qui ont pu être contractualisés avec les céréaliers de la FDSEA du Loiret. Une contractualisation pour trois ans a été signée dans la foulée. C’est au terme d’une  âpre négociation avec les presseurs et les transporteurs, que la FDSEA a permis de limiter le prix de la paille à environ 80 euros par tonne. Au total, pas moins de 675 adhérents de la FDSEA et des JA ont commandés 27 500 tonnes de paille.

3 chèques ont été symboliquement remis aux représentants des transporteurs (1092000 euros), presseurs (627000 euros) et céréaliers du Loiret (391000 euros).
3 chèques ont été symboliquement remis aux représentants des transporteurs (1092000 euros), presseurs (627000 euros) et céréaliers du Loiret (391000 euros). - © La Creuse agricole et rurale

Des débuts difficiles
Les moissons ont commencé dès juin, les premiers camions sont arrivés fin juin. La pluie arrivant enfin au mois de juillet, le pressage a connu de nombreuses difficultés. En août, ce sont les transporteurs qui ont commencé à faire défaut, les congés d’été sont sacrés !
Négociés dès le printemps, 3 trains ont ramené 1 200 tonnes de paille. Une partie de ces wagons étant déchargée à Limoges, ramener la marchandise dans le sud de la Creuse, alors en grand besoin, a été un véritable défi. L’armée a permis d’en emporter une partie.

[...]

La suite est à lire dans la Creuse agricole et rurale du 30 décembre 2011.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2302 | octobre 2020

Dernier numéro
N° 2302 | octobre 2020

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui