La Creuse Agricole 13 juillet 2011 à 17h11 | Par A.M.

Sécheresse - Des marges de manœuvre autour du stockage

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Il est urgent de mettre en oeuvre une politique de stockage de l’eau pour sécuriser la production agricole et la qualité des produits ; c’est le message qu’ont martelé la profession agricole et Irrigants de France, organisateurs le 28 juin d’un colloque sur la sécheresse.

La sécheresse de 2011 est historique. Elle a relancé la question de la gestion de la ressource en eau en France, nécessaire à divers usages et en particulier celui de l’irrigation agricole. Les Chambres d’agriculture, la FNSEA, Jeunes agriculteurs, les producteurs de grandes cultures réunis au sein d’Orama et l’organisation Irrigants de France ont organisé un colloque le 28 juin intitulé « Sécheresse : arrêtons de gaspiller l’eau ! », auquel ont participé des députés et des sénateurs. L’occasion pour le monde agricole français de redire l’urgence d’une politique de stockage des eaux en hiver afin de les réutiliser l’été en agriculture et pour d’autres activités.

Nicolas Sarkozy a proposé le 9 juin dernier la mise en place d’un plan de stockage de l’eau sur cinq ans, dont le coût est estimé de 1 à 1,5 milliard d’euros. Les pouvoirs publics évaluent désormais l’impact que ces prélèvements, réalisés au cours du cycle naturel de l’eau, pourraient avoir sur les milieux naturels et leur biodiversité. Toujours est-il que la sécheresse s’est installée dans le paysage météorologique national et européen. « Nous allons vers une multiplication des épisodes de sécheresse en raison du changement climatique », souligne Philippe Dandin, directeur de la climatologie à Météo France. La hausse moyenne des températures et la baisse moyenne des précipitations est une tendance générale qui va se poursuivre.

[...]

La suite est à lire dans la Creuse agricole et rurale du 8 juillet 2011.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui