La Creuse Agricole 10 août 2011 à 14h34 | Par P. Dumont

Sanitaire - Prévenir la fièvre de lait

L’hypocalcémie est une pathologie fréquente dans les troupeaux laitiers. Coûteuse pour l’éleveur, il est néanmoins possible de la prévenir. Parmi les solutions, le bolus ElectroPidolate, dernier-né du laboratoire Vetalis Technologies.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

8% des vaches laitières seraient touchées chaque année par la fièvre de lait, ou hypocalcémie, qui se caractérise par la chute du taux de calcium sanguin intervenant dans les heures précédant le vêlage ou peu après. La vache, n’arrivant pas à mobiliser en quantité suffisante le calcium présent dans son organisme lors de la montée de lait, s’affaiblit brutalement (syndrome de la vache couchée).
Cette affection, dont le coût peut monter à 250 euros si l’on tient compte des complications possibles (mammites, troubles de la fertilité, endométrite, etc.), peut être prévenue. Deux moyens : l’observation d’une hygiène alimentaire limitant les apports de calcium mais aussi de potassium et de phosphore durant quatre semaines avant le vêlage ou bien l’administration de calcium par voie orale. Après Oligovet Magnésium - cuivre - iode - sélénium, Vache tarie et Reproduction, le laboratoire Vetalis Technologie a récemment lancé un nouveau bolus électrolytique destiné à limiter les risques d’apparition de la fièvre de lait.

[...]

La suite est à lire dans la Creuse agricole et rurale du 5 août 2011.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui