La Creuse Agricole 04 mai 2018 à 08h00 | Par P. Dumont

Salon de l’agriculture de Nouvelle-Aquitaine J-8

Le salon de l’agriculture de Nouvelle-Aquitaine est de retour à la Foire de Bordeaux du 12 au 21 mai. 40 000 m² d’exposition seront consacrés à cet événement qui draine de très nombreux visiteurs. Au programme cette année, des grands classiques et des nouveautés autour d’un fil rouge « Parlons agriculture ! ».

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © P. Dumont

« Notre objectif pour cette nouvelle édition, c’est de re-séduire le consommateur », résume Dominique Graciet, président de la Chambre régionale d’agriculture de Nouvelle-Aquitaine et du Salon. Promouvoir les produits de l’agriculture régionale mais surtout échanger avec le public sur les pratiques sera donc tout le fil rouge de la manifestation. « Le lien entre urbains et ruraux s’est effiloché avec le temps, poursuit Dominique Graciet, il nous faut le reconstruire, c’est tout l’enjeu aujourd’hui ». Pour ce faire, les organisateurs misent sur un programme fourni et spécialement la Ferme de Nouvelle-Aquitaine. « Les différents espaces et animations, pôle Forêt, pôle Lait, marché de producteurs, comptoir du vin, parcours de l’enfant, Bienvenue à la ferme, … permettront d’exposer, d’expliquer nos pratiques » détaille Bruno Millet, commissaire du Salon. Mais le Salon de l’agriculture de Nouvelle-Aquitaine est aussi un rendez-vous professionnel avec plusieurs temps forts. Dès le 8 mai, Aquitanima accueillera une centaine de visiteurs étrangers sur des circuits de visites thématiques. Particularité 2018, un circuit sera consacré au cheval de sport anglo-arabe. Du 12 au 14, les concours et ventes aux enchères prendront le relais. Quelques 400 bovins devraient faire le déplacement. Le 14 mai, une centaine de moutons seront aussi présents pour une journée spéciale ovins organisée en partenariat avec Tech Ovin. Il y sera question de Signes officiels de qualité (50 % des agneaux commercialisés sous SIQO viennent de Nouvelle-Aquitaine) mais aussi de tonte et d’innovation. Le cheval sera mis à l’honneur via Equitaine. Le Jump’in poney qui avait rencontré un grand succès en 2017 sera de retour de même que le horse ball. À noter aussi, l’organisation d’une vente de prestige d’anglo-arabe. Des rendez-vous professionnels sont également programmés. Le 62e concours de Bordeaux-Vins d’Aquitaine, les États généraux de l’innovation ou encore la journée Installation-transmission en sont quelques exemples. D’innovation et de transmission il sera question durant tout le salon, en premier lieu parce que le nombre annuel d’installation reste aujourd’hui bien en deçà des cessations d’activité. « On compte entre 600 et 1 000 installations contre 2 000 à 2 500 départs, souligne Dominique Graciet. D’autre part, l’agriculture va connaître des modifications de son financement avec le développement du financement participatif, le recours à des fonds privés ou des fonds de pension. Cela fait longtemps que l’on expérimente, maintenant il faut passer à la vitesse supérieure pour aider les jeunes. »

Pour en savoir plus sur les différents temps forts du salon : www.salon-agriculture.fr

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2200 | septembre 2018

Dernier numéro
N° 2200 | septembre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui