L'Auvergne Agricole 11 juillet 2018 à 14h00 | Par C.Rolle

Robot de traite : un autre métier, une autre qualité de vie au travail

Une étude conduite par l’Anact(1) et la MSA montre que l’installation d’un robot de traite peut être vecteur de qualité de vie au travail des éleveurs ; mais le projet doit être bien réfléchi.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le robot de traite peut être un vecteur de qualité de vie pour les éleveurs.
Le robot de traite peut être un vecteur de qualité de vie pour les éleveurs. - © V. Bargain

Le robot de traite participe-t-il à l’amélioration de la qualité de vie au travail ? Une question étudiée conjointement par l’Anact(1) et la Msa dans le cadre d’une étude réalisée in situ auprès de 29 exploitations réparties sur 5 départements. « Nous avons conduit nos investigations sur 4 saisons au plus près des éleveurs, c’est-à-dire dans le local robot des exploitations visées » précise Aline Dronne, Sociologue, chargée de mission, Aract Grand Est. Tous les profils étaient représentés ;   [...]

 

» Lire la suite sur le site L'Auvergne Agricole

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2208 | novembre 2018

Dernier numéro
N° 2208 | novembre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui