La Creuse Agricole 28 septembre 2012 à 08h00 | Par P. Dumont

Retraites - « Le changement, c'est un peu lent ! »

En avril dernier, le candidat aux présidentielles François Hollande prenait des engagements pour les retraites agricoles. Cinq mois après, las de ronger leur frein, les adhérents de l'ANRAF sont venus en masse à Tulle le 21 septembre, rappeler ses promesses au Président.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © La Creuse agricole et rurale

Venus de dix-sept départements, à bord de quarante bus et des voitures, près de 2500 personnes ont investi Tulle le 21 septembre à l'appel de l'Association Nationale des Retraités Agricoles de France. Tulle, une ville symbole. C'est en effet Place de la Cathédrale, à l'endroit même où François Hollande célébrait son élection il y a quelques mois que les retraités agricoles s'étaient donné rendez-vous. Si l'ambiance est bon enfant, les dents grincent. Les promesses de campagne faites par le candidat Hollande tardent à se concrétiser. À l'opposé, d'autres annonces effraient les retraités : suppression des 10% d'abattement fiscal, augmentation de la CSG, de la RDS, etc. «Nous attendons de M. Hollande qu'il tienne ses engagements, rappelle Jeannine Delfour, présidente de l'ANRAF. Tout de suite!». Lors de la campagne présidentielle, interpellé sur les retraites agricoles, François Hollande s'engageait. Six mesures devaient être prises : extension de la RCO aux conjoints et aides familiaux, suppression de la durée minimale d'activité de 17,5 années, retraite à 75% du SMIC, réversion de la RCO, droits combinés à la RCO, retraite proportionnelle en cas de longue maladie ou d'infirmité grave. À ce jour, toujours rien en vue. Oscillant entre désarroi et indignation, les retraités restent cependant mobilisés. Accueillant le maire de Tulle, Bernard Combes et le député de la Dordogne, Germinal Peiro, Jeannine Delfour leur a d'ailleurs rappelé avec gouaille que «ni la sécheresse, ni la canicule ne sont venues à bout des retraités agricoles!». Prenant la parole, le maire de Tulle a tenu à préciser que François Hollande l'avait chargé d'assurer à tous qu'il tiendrait ses promesses. De son côté, Germinal Peiro est revenu sur les avancées du plan quinquennal 1997-2002 et a souligné que le seul candidat à s'être engagé pour les retraites agricoles durant la campagne était François Hollande. Enfin, il a annoncé que Stéphane Le Foll recevrait Jeannine Delfour d'ici une quinzaine de jours. En attendant, une délégation a remis une motion à Mme le Préfet de Corrèze.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui