La Creuse Agricole 09 avril 2016 à 08h00 | Par Dr Didier Guérin

Reprise de l’activité vectorielle et nouveau protocole signé avec l’Espagne

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © DGAL

Au 1er avril, la situation sanitaire est la suivante (cf. carte) : depuis le 11 septembre 2015, 228 foyers ont été identifiés dont un premier foyer en Haute-Savoie (74) qui perd donc son statut de Zone Saisonnièrement Indemne (ZSI).
Une perte du statut de ZSI pour 12 départements dont la Creuse
En raison d’une reprise de l’activité vectorielle, 12 autres départements perdent leur statut de ZSI : Loire-Atlantique (44), Maine-et-Loire (49), Indre-et-Loire (37), Loir-et-Cher (41), Seine-et-Marne (77), Haute-Marne (52), Haute-Saône (70), Saône-et-Loire (71), Ain (01), Creuse (23), Loire (42), Drôme (26).
Un nouveau protocole signé avec l’Espagne
Ce 1er avril, un nouveau protocole franco-espagnol est effectif. Il porte sur les conditions sanitaires pour les échanges entre la France et l’Espagne de bovins, ovins et caprins, provenant des zones réglementées au regard de la fièvre catarrhale ovine et destinés à l’élevage ou l’engraissement.
Des animaux vaccinés issus de cheptel vacciné ou protégés contre les vecteurs avec une analyse négative
Les mouvements de bovins, d’ovins et de caprins en provenance des zones réglementées françaises pour le sérotype 8 et espagnoles pour les sérotypes 4 ou 1-4 sont autorisés si :
- les animaux sont vaccinés contre les sérotypes correspondants et proviennent d’un troupeau vacciné (vaccination certifiée par le vétérinaire sanitaire) ; pour les animaux de moins de 70 jours, ne pouvant eux-mêmes être vaccinés, ils sont nés d’une femelle vaccinée,
- ou les animaux ont été désinsectisés avant leur expédition pendant une période d’au moins 14 jours et ils ont été soumis au moins 14 jours après le commencement de la protection contre les vecteurs à une analyse PCR dont le résultat s’est révélé négatif.
La vaccination des troupeaux ne pouvant être effective avant le second semestre, l’État continuera de prendre en charge les analyses PCR individuelles pour les veaux de moins de 70 jours jusqu’au 30 juin 2016. Cette décision ne doit pas retarder la mise en place de la vaccination des troupeaux, sur laquelle comptent fortement les autorités espagnoles (réciprocité des conditions imposées aux éleveurs espagnols de ZR).

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2193 | juillet 2018

Dernier numéro
N° 2193 | juillet 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous