La Creuse Agricole 14 janvier 2011 à 09h32 | Par Actuagri

Rentrée du nouveau président de la FNSEA - Contractualisation et réforme de la PAC pour commencer

Xavier Beulin a indiqué, lors des traditionnels vœux à la presse de la FNSEA, que deux grands chantiers attendent la profession agricole en 2011 : la mise en œuvre de la Loi de modernisation de l’agriculture (LMAP) et la réforme de la PAC d’après 2013.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Pour ses premiers vœux à la presse en tant que nouveau président de la FNSEA, adressés le 5 janvier, Xavier Beulin avait invité le président des Jeunes agriculteurs (JA), Jean-Michel Schaeffer, présent à ses côtés, pour évoquer une rentrée chargée. Sur le bureau du président de la FNSEA, figurent en première place les dossiers de la mise en œuvre de la LMAP et de la réforme de la PAC d’après 2013. « Deux chantiers importants pour 2011 », a commenté Xavier Beulin. Mais la présidence française du G20 débutée en novembre dernier et qui s’attelle à la régulation des marchés des matières premières agricoles, mobilise également la FNSEA (lire l’encadré). « Notre ambition, a lancé aussi son président, est que nous puissions, dans ce monde économique en crise, trouver les moyens d’asseoir un peu mieux le revenu des producteurs agricoles, qu’ils disposent d’une lisibilité dans le temps et qu’on donne de l’espoir à celles et ceux qui veulent s’installer. […] Et la compétitivité est notre fil rouge. » Si les céréales ont connu une embellie en 2010, le secteur animal a subi une forte dégradation.

[...]

Lire la suite du mini-dossier dans la Creuse agricole datée du 14 janvier.

Xavier Beulin plaide pour une contractualisation céréaliers-fabricants d’aliments

Le 5 janvier, Xavier Beulin a précisé sa proposition visant des « relations contractuelles plus directes entre producteurs d’aliments du bétail et utilisateurs ». Il s’agit d’améliorer le taux de couverture des approvisionnements mais aussi et surtout réduire les coûts liés à l’alimentation animale dans les élevages. « Pour éviter un coût d’intermédiation destiné à se couvrir sur les marchés à terme » en raison de cours très volatils, a expliqué le président de la FNSEA, il propose que les fabricants d’aliments du bétail nouent des contrats d’approvisionnement directement avec les céréaliers.

[...]

Lire la suite dans La Creuse agricole datée du 14 janvier.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui