La Creuse Agricole 31 juillet 2012 à 08h00 | Par P. Dumont

Rencontre avec le préfet du Limousin - L'environnement toujours sur la sellette

Une nouvelle rencontre entre la profession agricole et les services de l'État a eu lieu le 19 juillet à la Préfecture de région. En discussion, les mesures environnementales applicables au secteur agricole.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Bruno Gausson, président de la FRSEA du Limousin, Joseph Mousset, président de la FDSEA de la Haute-Vienne, et Pascal Lerousseau, président de la FDSEA de la Creuse.
Bruno Gausson, président de la FRSEA du Limousin, Joseph Mousset, président de la FDSEA de la Haute-Vienne, et Pascal Lerousseau, président de la FDSEA de la Creuse. - © La Creuse agricole et rurale

Quatre mois après leur première entrevue, les chambres d'agriculture, les FDSEA et la FRSEA du Limousin ont de nouveau rencontré le Préfet de région et ses services le 19 juillet. Le but : faire le point sur les évolutions intervenues depuis la réunion du 15 mars et les décisions prises alors. Un changement de Président et de gouvernement plus tard, J. Reiller, Préfet du Limousin, a rappelé l'attention portée par Stéphane Le Foll aux questions environnementales. Il souhaite mettre en place un principe de «bonnes échelles d'action», qui rendrait les professionnels acteurs et promoteurs de la préservation de l'environnement. Pour le nouveau Ministre de l'agriculture, la situation est loin d'être satisfaisante non seulement pour les agriculteurs, subissant des règlementations en pagaille, ni pour les associations environnementales pour qui les mesures prises ne sont pas suffisantes. Clairement, l'empilement de règles n'est pas la solution. Un avis plus que partagé par la profession agricole régionale qui, en outre, refuse d'être montrée du doigt. Si le Limousin est aujourd'hui une région préservée, c'est grâce à ses agriculteurs. «Or, ces mêmes agriculteurs ont aujourd'hui les plus bas revenus de France a rappelé Bruno Gausson, président de la FRSEA Limousin. Comment peuvent-ils préserver la nature si elle ne leur permet pas de gagner leur vie?»

 

[...]

La suite est a lire dans la Creuse agricole et rurale du 27 juillet 2012.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui