La Creuse Agricole 09 novembre 2013 à 08h00 | Par P. Dumont

Région : les contours de 2014 se dessinent

La fin de cette année 2013 est marquée par les négociations de la PAC. Pourtant, ce ne sont pas là les seules politiques en discussion au niveau national ou régional, qui pourraient impacter l’agriculture limousine.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

En juillet dernier, le projet de loi sur la modernisation de l’action publique territoriale était présenté à l’Assemblée nationale. Les députés élargissaient alors les prérogatives des régions en leur ajoutant le climat, l’énergie, le soutien à l’enseignement supérieur et à la recherche et le numérique. Ces nouvelles missions arrivent dans un contexte de ressources budgétaires en baisse. Dès lors, les soutiens régionaux attribués à l’agriculture pourraient s’en trouver réduits. Les 19 et 20 septembre dernier, les présidents de région réunis en congrès ont interpellé Marylise Lebranchu, ministre de la Réforme de l’État, de la Décentralisation et de la Fonction Publique sur les ressources régionales. Pour Jean-Paul Denanot, président de la région « pour demeurer des acteurs majeurs de la croissance et du développement, nous devons disposer de moyens conséquents. Or, nous sommes la seule collectivité à avoir perdu tout ressort fiscal. Nous sommes la seule collectivité à voir ses ressources baisser ».
Discutés lors d’une rencontre entre le premier ministre et les présidents de région, les futurs Contrats de plan État-Région prennent forme également. Cinq thèmes phares sont retenus, l’enseignement supérieur, la recherche et l’innovation, la mobilité multimodale, l’économie numérique et la transition écologique et énergétique. Lors de la séance plénière du Conseil régional le 17 octobre, Jean-Paul Denanot s’est dit satisfait de voir cet outil renouvelé mais a déploré l’absence de l’agriculture au rang des thématiques choisies. Le niveau d’engagement financier inquiète également. Pour la période 2007-2013, les régions avaient déjà mis la main à la poche pour un montant supérieur à celui de l’État (15,1 M d’euros contre 12,7).
Les ressources financières régionales étaient au centre des discussions de la dernière séance plénière puisqu’à l’ordre du jour figuraient les orientations budgétaires 2014. Mots d’ordre pour la Région : mesure et vigilance. L’ensemble des régions est appelé à faire des économies au titre du redressement des comptes publics. Outre les baisses de dotations et les faibles recettes attendues, la Région a ainsi programmé 6 millions d’euros d’économie. Si le Conseil régional se serre la ceinture au niveau des dépenses de fonctionnement, c’est pour mieux investir dans son plan de relance de l’économie et de l’emploi. Lancé fin 2012, il sera reconduit cette année avec 20 millions d’euros de budget soit six de plus que l’an passé. De nouveaux appels à projets pouvant bénéficié à des entreprises limousines seront lancés par la Région. Ils devront répondre à un des deux objectifs suivants : accélérer la transition écologique et énergétique, activer le développement de l’économie du numérique et du savoir. Sur les 20 millions d’euros prévus, 1 million serait affecté au développement de la méthanisation en Limousin.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2212 | décembre 2018

Dernier numéro
N° 2212 | décembre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui