La Creuse Agricole 04 septembre 2010 à 11h27 | Par Les référents du programme Herbe et fourrages en Limousin

Programme Herbe et fourrages - Bien semer ses prairies : un gage de durabilité

La réussite de l'implantation des prairies est conditionnée par de nombreux facteurs. Afin de mettre toutes les chances de son côté, l'agriculteur devra faire les choix les plus judicieux.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Implantée en général pour plusieurs années (3 à 8 ans), une prairie est un investissement. Il est donc indispensable d’être précautionneux lors de son implantation.
Implantée en général pour plusieurs années (3 à 8 ans), une prairie est un investissement. Il est donc indispensable d’être précautionneux lors de son implantation. - © D.R.

Quand semer ?

Les prairies se sèment soit en fin d'été, soit au printemps.

 

Pour les semis de fin d'été, il faut semer le plus tôt possible dès les premières pluies après la récolte du précédent. Cette règle peut varier selon les régions car la plantule doit atteindre le stade 4-5 feuilles pour les graminées ou 2-3 feuilles trifoliées pour les légumineuses avant les premières gelées. En Limousin, cet objectif est atteint avec un semis qui se situe entre le 15 août et le 15 septembre au plus tard. Les semis de fin d'été assurent une couverture du sol pendant l'hiver et limitent l'érosion. Ils permettent aussi des rendements intéressants dès la première année d'implantation au printemps suivant.

 

Les semis de printemps permettent une implantation rapide de la jeune prairie, car les conditions climatiques sont favorables à la pousse de l'herbe. Toutefois les rendements seront faibles la première année.

 

Comment semer ?

L'important c'est un bon lit ! Après labour, le sol doit être travaillé avec des outils à dents et de façon superficielle. C'est la technique qui prépare au mieux le lit de semences. Le lit de semence doit être fin et bien émietté, avec des mottes qui ne dépassent pas 3 cm de diamètre. Le sol pourra être rappuyé avec des rouleaux packer (ou lisses s'il n'y a pas de risque de battance).

 

Une profondeur bien maîtrisée Les faibles réserves des semences impliquent de les placer à une profondeur de 1 à 2 cm maximum. Si la semence est uniquement déposée sur le sol, elle peut germer mais un manque d'eau peut leur être fatal.

 

Le réglage du semoir et la vitesse d'avancement sont cruciales pour garantir un bon semis à la bonne profondeur. Attention au réglage de l'agressivité de la herse du semoir : elle doit gratter la terre, mais ne pas en apporter de trop au risque d'enfouir trop profondément les graines.

 

Si l'agriculteur souhaite semer des associations multi espèce, dont la granulométrie est différente, comme par exemple les graminées et les légumineuses, il faut brasser et mélanger régulièrement les graines dans la trémie en cours de travail. Cette précaution garantit un semis homogène.

 

Après le semis, le passage d'un rouleau packer est fortement conseillé. Il favorise la germination grâce à un meilleur contact terre fine/graine et il permet un bon développement racinaire avec les remontées d'eau par capillarité.

 

La réussite de l'implantation de la prairie n'est pas liée qu'à la qualité du semis. La disponibilité en éléments fertilisant dans les 5 premiers centimètres est un gage de succès ainsi qu'un éventuel désherbage en fonction de la présence d'adventices. Un dernier point à ne pas négliger : la surveillance des ravageurs que sont les limaces qui affectionnent tout particulièrement les jeunes légumineuses.

Article rédigé par les référents du PSHF : Chambre régionale d’agriculture du Limousin, Chambres départementales d'agriculture de Corrèze, Creuse et Haute-Vienne, Coop de France Limousin. Ce programme bénéficie du soutien financier du Conseil régional et des fonds européens.

 

Contact. Hervé Feugère au 05 55 61 50 06.

 

Chef de projet : Bernard Rebiere, de la chambre régionale d'agriculture. Boulevard des Arcades à Limoges. Tél. 05 55 10 37 90. Courriel : bernard.rebiere@limousin.chambagri.fr

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2302 | octobre 2020

Dernier numéro
N° 2302 | octobre 2020

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui