La Creuse Agricole 23 avril 2014 à 08h00 | Par Véronique Gruber

Production porcine - La production porcine génère une activité économique et doit être défendue !

Plus de 100 personnes ont participé à la journée porcine organisée le 11 avril chez l’éleveur Mickaël Agrain au Bouchet St Nicolas,en Haute-Loire. Échanges et réflexions.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Éleveurs, acteurs de la filière porcine, élus, représentants de l’État, banquiers et lycées agricoles ont participé à la journée porcine. © La Haute-Loire Paysanne Bernard Lepinay, animateur de l’URPAL. © La Haute-Loire Paysanne  © La Haute-Loire Paysanne

Des charges trop lourdes, des cours du porc très fluctuants, une absence d’aide directe et une installation quasi-nulle, la production porcine, qui en plus souffre d’une mauvaise image auprès de la société, ne va pas fort. Pour tenter de redynamiser cette production, qui génère de l’activité à l’amont comme à l’aval, la FDSEA, les JA, la Chambre d’agriculture, l’association Porc de Haute-Loire et l’URPAL (Union régionale porcine Auvergne Limousin) ont organisé une journée spéciale « porc » le 11 avril chez Mickaël Agrain, un jeune éleveur du Bouchet-Saint-Nicolas. Le président de la section porcine de la FDSEA, Maurice Imbert est immédiatement entré dans le vif du sujet : « La demande est là et nous risquons de ne plus pouvoir approvisionner les abattoirs en quantité suffisante ! ». « 40 à 50 des volumes de nos 3 abattoirs départementaux sont générés par le porc. Nous sommes donc hyper dépendants de la production » a indiqué Jacques Breysse, directeur de l’abattoir du Puy. Les données économiques livrées par Emmanuel Morin de CERFrance Haute-Loire en disent long sur les difficultés des élevages porcins : « Quand un éleveur de Haute-Loire produit 100 euros, il lui reste 1,65 euros. Monter un élevage de 120 truies induit un investissement de 900 000 euros et les prêts courent sur des durées de plus en plus longues ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2205 | octobre 2018

Dernier numéro
N° 2205 | octobre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui