La Creuse Agricole 08 août 2022 a 07h00 | Par HC

Prise de contact avec la nouvelle députée

Abonnez-vous Reagir Imprimer
- © HC

La FDSEA souhaitait rencontrer la députée de la Creuse Catherine Couturier depuis son élection le 19 juin dernier. La « cadence infernale » imposée par les débats parlementaires de ce début de mandat a dû faire attendre le syndicat, et c’est enfin le 29 juillet qu’une rencontre a pu avoir lieu.
Le président Christian Arvis et la secrétaire générale Séverine Bry ont présenté à Mme Couturier les multiples dossiers sur lesquels la FDSEA travaille. Lors de ce long entretien, aucun sujet n’a été éludé et chacun a donné son point de vue en toute franchise.
Le syndicat et la députée se rejoignent sur certains dossiers : les projets de photovoltaïque au sol, par exemple, ne peuvent se faire au détriment de bonnes terres agricoles.
D’autres sujets provoqueront peut-être quelques crispations : sur l’utilisation des phytosanitaires notamment, la députée est formelle : « certains produits sont à proscrire pour la santé de tous, ceux qui les utilisent autant que ceux qui les retrouvent dans leur assiette ». De son côté, Christian Arvis a préféré lui rappeler que la France importe pour pas cher des produits utilisant des phytosanitaires interdits en France et que cela participe du manque de compétitivité de l’agriculture française, pourtant modèle en la matière. « Commençons par faire respecter des clauses miroir et donnons le temps et les moyens nécessaires à l’agriculture française pour s’adapter » martèle le président de la FDSEA 23.
Concernant le sujet de la prédation sur les troupeaux et notamment l’arrivée du loup en Creuse, la députée hausse presque les épaules, considérant le dossier comme marginal dans le département : « il y a d’autres sujets plus importants ».
Parmi ces sujets importants, le revenu des agriculteurs. Pour Christian Arvis, la hausse des cours actuelle ne compense toujours pas celle des coûts de production, « il manque toujours 80 centimes ». Mme Couturier a indiqué qu’il manque une dizaine de décrets d’application à la loi Egalim 2, et a noté qu’elle trouverait dans la Creuse agricole les données nécessaires au bon suivi de l’évolution de la situation.
FDSEA et députée ont également abordé le renouvellement des générations en agriculture, « un vrai défi », le prix et la disponibilité du foncier et le niveau de qualification des nouveaux et futurs installés sont clairement les points à améliorer et la députée a déjà quelques pistes en tête. Elle rencontrera Jeunes Agriculteurs prochainement pour aborder plus en profondeur le dossier installation.
Sur le plan du climat, dossier cher au groupe parlementaire LFI, Mme Couturier a montré un vif intérêt pour le projet AP3C, qui travaille sur l’adaptation des pratiques agricoles au changement climatique sur le Massif central.
Sur le sujet très actuel de l’eau, Christian Arvis a exprimé la forte inquiétude du monde agricole. Pour la députée, « il faut que tout le monde s’écoute pour trouver la meilleure solution et réfléchir ensemble sur nos modes de consommation afin de préserver l’eau ». Elle a admis avoir tardé à prendre la mesure de la gravité de la situation.
Après ce passage en revue des nombreux dossiers qui les attendent, syndicat majoritaire et députée se sont accordés pour dire qu’il est toujours possible de « se mettre autour de la table sans s’arracher les yeux. On peut ne pas être d’accord et se respecter »

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Jean (23) | 20 août 2022 à 21:45:04

Je lis : Elle a admis avoir tardé à prendre la mesure de la gravité de la situation. Mais sur d'autres sujets, vous constaterez son ignorance, donc rien à attendre.

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2398 | septembre 2022

Dernier numéro
N° 2398 | septembre 2022

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous