La Creuse Agricole 17 juin 2019 à 08h00 | Par Nathalie Péneloux

Priorité à l’environnement et aux innovations

L’assemblée générale du centre de recherche basé au Mourier à Saint-Priest-Ligoure a permis de passer en revue les différents programmes développés. La préoccupation centrale reste l’amélioration de travail au sein de l’élevage ovin en intégrant attentes environnementales et nouvelles technologies.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
L’assemblée générale présidée par François Vannier a permis à Denis Gautier de présenter les axes forts développés par le Ciirpo en 2018 ainsi que les objectifs de la structure pour 2019.
L’assemblée générale présidée par François Vannier a permis à Denis Gautier de présenter les axes forts développés par le Ciirpo en 2018 ainsi que les objectifs de la structure pour 2019. - © NP

En 2018, dix-sept expérimentations ont été conduites par le Ciirpo. L’amélioration de la compétitivité économique des systèmes, celle des conditions de travail et de son efficacité ont été au centre des préoccupations. Les travaux se sont également intéressés à la mise en place de pratiques agro-écologiques et aux moyens à développer pour s’adapter au changement climatique.
Le Ciirpo travaille avec de nombreuses structures partenaires réparties sur l’ensemble du territoire national. Il développe aussi des partenariats au niveau européen.

Répondre à un accroissement des besoins alimentaires
Parmi les points étudiés, le pâturage de surfaces additionnelles (c’est-à-dire vergers, vignes, céréales ou autres couverts intermédiaires) complète les études réalisées sur le pâturage tournant et cellulaire. Ces opportunités doivent permettre de répondre à un besoin d’accroissement de la surface alimentaire en maîtrisant les coûts alimentaires tout en diminuant l’emploi de produits phytosanitaires. L’objectif est de participer ainsi à la préservation des sols et de l’eau.
Ces essais se déclinent en plusieurs programmes conduits en différents points de France : Brebis_Link (pâturages des vignes au lycée agricole de Monbazillac-Bergerac et des vergers au lycée agricole de Saint-Yrieix-la-Perche), le Poscif (pâturage ovin en système céréalier en Île-de-France conduit avec Agrof’île et l’Ademe), et Paturale (pâturage des céréales et des betteraves sucrières au lycée agricole de la région Centre-Val-de-Loire).

Améliorer la lutte naturelle contre les parasites internes
L’équipe du Ciirpo s’est également intéressée aux nouvelles approches de lutte contre les strongles gastro-intestinaux par la voie alimentaire (parcelle d’alicaments installée au Mourier avec de la chicorée, du plantain et du lotier) et par la voie génétique. De ces ambitions est né le projet Paralut qui veut mettre au point une méthode de lutte intégrée contre les parasites internes des ovins liant alimentation et génétique. Deux thésards de l’école nationale vétérinaire de Toulouse travaillent depuis 2018 sur la résistance des strongles gastro-intestinaux aux anthelminthiques, tandis le projet Fastoche (Casdar) s’intéresse aux intérêts antiparasitaires, zootechniques, environnementaux et sociaux du pâturage d’espèces fourragères riches en composés bioactifs...
L’activité du Ciirpo ne s’arrête pas là. L’exercice 2018 a comporté d’autres projets d’envergure dont la production de viande d’agneaux produits de manière agroécologique (programme Ecolagno qui arrive à son terme en 2020) ou encore l’étude de l’impact de l’agroforesterie sur le changement climatique. Ce travail, conduit en lien avec le Massif central (Climagrof), s’est notamment accompagné d’essais de litière bois.

Un centre tourné vers le futur
Mais ce n’est pas tout. Labellisée Digiferme depuis juin 2017, la ferme du Mourier met en avant les nouvelles technologies qui facilitent le métier d’éleveur ovin et qui augmentent les performances. Le Ciirpo teste sur ce site les outils connectés ; il se positionne comme un laboratoire et un centre de recherche pour les entreprises intéressées et peut servir de banc d’essai pour les prototypes ou les outils en développement.
Plusieurs équipements sont en cours de testage : Grasshopper (herbomètre connecté), Grassman (une application pour améliorer les prairies), un distributeur automatique de concentré, une cage de tri et de pesée automatique, un système d’autopesée et d’imagerie 3D ainsi qu’un pistolet drogueur automatisé.
Pour 2019, la dynamique se poursuit. Le Ciirpo continue son travail de modernisation de l’élevage avec le projet So_Perfects (Région Nouvelle-Aquitaine et Union européenne) qui a pour vocation de « promouvoir les systèmes d’élevage ovin agroécologique conciliant performances économiques, environnementales et sociales ». Il s’agit de coconstruire des solutions innovantes en impliquant éleveurs, conseillers et acteurs des filières afin de développer des élevages ovins durables. Dix-sept partenaires sont impliqués dans cette démarche.
Une réflexion autour d’un nouvel essai système va être développée qui prendra en compte les attentes environnementales, l’évolution climatique, les demandes de la filière, le bien-être animal, les conditions de travail...
Soucieux de coller aux exigences environnementales, les responsables du Ciirpo ont également pour projet de demander la certification HVE de la ferme du Mourier.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Astruc (94) | 18 juin 2019 à 16:30:49

innovation bienvelue, car Il faut indiquer que les professionnels de l?élevage sont exposés à risques supérieurs à la moyenne, induisant de nombreux accidents du travail. Il est donc indispensable de prévenir ces situations dangereuses en mettent en ?uvre des mesures de formation et de prévention collective et individuelle : La prévention des risques des métiers de l?élevage : http://www.officiel-prevention.com/formation/fiches-metier/detail_dossier_CHSCT.php?rub=89&ssrub=206&dossid=280

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui