La Creuse Agricole 29 janvier 2010 a 11h44 | Par Actuagri

Présidence espagnole de l’UE - L’avenir de la PAC restera à l’état de « réflexion »

La future PAC, qui doit entrer en vigueur après 2013, n’est pas une priorité affichée par la présidence espagnole de l’Union européenne, débutée le 1er janvier dernier pour six mois.

Abonnez-vous Reagir Imprimer

La posture agricole de la nouvelle Présidence espagnole de l’UE initiée le 1er janvier 2010, s’aligne plutôt sur celle de la France. Néanmoins, l’agriculture n’a pas été affichée comme une priorité par Madrid, lors de la présentation de ses priorités pour ces six mois de présidence tournante, le 21 janvier. L’ambassadeur d’Espagne en France, Francisco Villar, a simplement indiqué que la réflexion sur la future PAC d’après 2013 allait « continuer et s’approfondir », une communication de la Commission européenne étant attendue sur le sujet avant la fin de l’année. « L’Espagne est l’un des pays les plus enclins au maintien de la PAC tout en étant pour une réforme nécessaire de cette politique », a-t-il ajouté, soutenu par son homologue hongrois.

Trio de présidences

Car l’innovation de cette présidence réside dans la mise en musique d’un nouveau fonctionnement de l’Europe, issu du Traité de Lisbonne entré en vigueur le 1er décembre 2009, avec pour la première fois l’exercice d’un trio de présidences. Ainsi, ce sont l’Espagne, la Belgique et la Hongrie qui ont présenté leur programme de travail sur 18 mois (jusqu’au 30 juin 2011), le 21 janvier. La Belgique prendra la présidence de l’UE le 1er juillet 2010 et la Hongrie le 1er janvier 2011. Cette nouvelle procédure vise à « apporter une continuité aux initiatives et aux travaux » de l’Union, a expliqué le trio. L’Espagne, plus particulièrement, va s’atteler, entre autres, à l’application du Traité de Lisbonne, à consolider la reprise économique européenne, mais aussi au renforcement du rôle de l’Union à l’international, notamment en tentant de relancer les négociations avec le Mercosur (marché commun sud-américain), lors d’un Sommet UE-Amérique latine-Caraïbes, prévu en avril prochain.

Ces présidences tournantes vont travailler aux côtés du tout nouveau président du Conseil européen, Herman Van Rompuy, de Catherine Ashton, la nouvelle haute représentante pour les affaires étrangères de l’Union, et du président de la Commission européenne, José Manuel Barroso. En fait, la présidence tournante des Etats membres va continuer de présider les Conseils européens sectoriels dont celui de l’Agriculture, hormis celui consacré aux relations extérieures de l’Union, charge désormais dévolue à Catherine Ashton.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2352 | octobre 2021

Dernier numéro
N° 2352 | octobre 2021

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous