La Creuse Agricole 06 novembre 2021 a 07h00 | Par ND

Prendre le contre-pied du dénigrement de l'agriculture

La Chambre d'agriculture a profité de l'événement Label Creuse, qui a eu lieu à Guéret le 30 octobre dernier, pour lancer une démarche de communication positive sur l'agriculture avec la signature #AimeTonAgri.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
- © CDA 23

Depuis plusieurs années maintenant, le monde agricole fait l'objet de nombreuses critiques et campagnes de dénigrement. Les positions se radicalisent et le combat entre agriculteurs peu habitués à parler de leur métier et leurs détracteurs, qui maîtrisent bien la communication génératrice de buzz, est souvent inégal. Afin de prendre le contre-pied de cet agribashing ambiant et tenace, la Chambre d'agriculture de la Creuse a lancé dernièrement une démarche de communication positive : #AimeTonAgri. Elle emboîte ainsi le pas à la Charente, d'où est partie cette initiative, et de la Dordogne qui déploie également cette communication.
Pascal Lerousseau, Président de la Chambre d'agriculture explique : « Le secteur agricole est le seul secteur d'activité qui fait l'objet d'avis aussi tranchés et négatifs de la part de non professionnels. Les consommateurs ressentent et expriment souvent un avis sur la question de leur alimentation et je trouve ça normal car cela les concerne. Ce qui est  moins normal c'est que chacun puisse s'auto proclamer expert de nos métiers et de notre façon de produire ! Aucun autre secteur d'activité n'accepterait un tel phénomène et cela a assez duré ! Pour contrer cela, il est vital que les agriculteurs se mobilisent pour casser les idées reçues et se réapproprier la parole sur « qu'est-ce qu'un agriculteur aujourd'hui ? ». »

Une présence sur internet mais aussi une parole de terrain
Surfant sur le fait que les français conservent malgré tout un capital sympathie assez fort pour le monde agricole, la Chambre d'agriculture entame donc une démarche de communication pour rétablir la vérité sur le métier d'agriculteur. Pour se faire #AimeTonAgri vise non seulement une occupation de l'espace web et des réseaux sociaux mais également une déclinaison d'actions concrètes permettant d'aller à la rencontre des consommateurs.
Jean-Marie Colon, vice-président de la Chambre d'agriculture acquiesce : « Pour témoigner sur nos pratiques et nos métiers, il nous faut des ambassadeurs présents à chaque rencontre avec les consommateurs, comme c'est le cas par exemple aujourd'hui à Label Creuse. Pour cela, comme nous ne sommes pas des professionnels de la communication, des formations pour bien communiquer mais aussi pour savoir comment répondre aux attaques éventuelles sont nécessaires. »
« Vis-à-vis des consommateurs, rajoute Pascal Lerousseau, on peut les accrocher sur ce genre de manifestation en abordant avec eux des sujets sur l'alimentation, en parlant qualité, traçabilité ou origine mais aussi sur la thématique du bien-être animal en expliquant nos pratiques, ce que l'on donne à manger à nos animaux où pourquoi nous les rentrons l'hiver par exemple. Les gens sont plutôt curieux et enclins à comprendre pourquoi on fait telle chose ou telle autre. Il est temps que l'on prenne notre communication à bras le corps ! »

Une charte pour mieux se comprendre
Autre cible visée par cette démarche : les néo-ruraux. Concernant ces derniers, une « charte des nouveaux arrivants en Creuse » est en cours d'élaboration explique le Président. « Cette charte devrait permettre de favoriser le dialogue entre les personnes désireuses d'investir en Creuse en résidence principale ou secondaire et les agriculteurs qui seront leurs futurs voisins. Ceci afin d'éviter les éventuels futurs conflits de voisinage engendrés par une méconnaissance des uns vis-à-vis des autres. Pour construire cette charte, des rendez-vous avec les acteurs incontournables que sont les maires, les notaires ou autre acteurs seront déclinés avant la fin de l'année. La démarche #AimeTonAgri s'inscrit également pleinement dans cette initiative car le principe est le même : expliquer nos métiers pour mieux se comprendre. »

Des réflexions sont en cours pour toucher d'autres publics
Dans le cadre de cette démarche de communication positive, les élus de la Chambre d'agriculture ont à coeur de toucher l'ensemble des faiseurs d'opinion et autres décideurs. Ils précisent : « Vis-à-vis des médias, il est nécessaire également de vulgariser les pratiques des agriculteurs en proposant, pourquoi pas des reportages « clef en main » sur des sujets ayant trait au bien-être animal, aux pratiques agro-écologiques, ou autres activités utiles à tous et qui sont totalement transparentes aux yeux du grand public... tel que le fait d'entretenir les paysages par exemple et aussi ce que cela nous coûte !
Vis-à-vis des décideurs politiques, il est plus que jamais nécessaire de replacer l'agriculture comme vecteur de solutions et non source de problèmes. Cela concerne, entre autres, les sujets du changement climatique ou de la transition environnementale.  Enfin, l'enjeu de la souveraineté alimentaire de notre pays, mis en avant lors de la crise de la covid mais bien vite oubliés lorsque celle-ci s'est atténuée, doit également devenir un axe fort de nos échanges. »

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2358 | décembre 2021

Dernier numéro
N° 2358 | décembre 2021

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS