La Creuse Agricole 24 avril 2008 � 00h00 | Par Alivert

Porte ouverte à Lourdoueix Saint Pierre - Un site qui reprend vie

Vendredi 28 mars la Ste Alivert organisait une porte ouverte sur le site de Lourdoueix St Pierre.

Abonnez-vous R�agir Imprimer
Le bâtiment Alivert.
Le bâtiment Alivert. - © D.R.

En effet Alivert a voulu redonner vie à l’ancienne usine Versel Laga dont l’activité fabrication d’aliments du bétail avait été transférée en 1994 à Moulins Yzeure pour des raisons de centralisation des fabrications sur un même site. A cette époque un site unique de fabrication entraînait des économies de gestion, le transfert des volumes fabriqués de Lourdoueix St Pierre permettait d’amortir les gros investissements réalisés à Moulins. M. Gérard Bouez, directeur de Alivert, societé, donne les raisons pour un nouvel investissement à Lourdoueix St Pierre : « Depuis 2002 nos volumes à fabriquer n’ont fait que croître. L’unité de Moulins est saturée, de nouveaux choix étaient à faire, choix à faire par rapport à la situation géographique de la clientèle. Le secteur que regroupe l’ouest du département de la Creuse, le sud de l’Indre et le département de la Hte Vienne représente environ 30 % du tonnage ruminant distribué par Alivert.

Jusqu’ alors une part importante des matières premières venant des ports de l’Atlantique ou du Nord de la France passait à proximité de Lourdoueix avant d’être déchargée à Moulins pour revenir en produits fabriqués distribués sur ce secteur d’activité.

Aujourd’hui les coûts de distribution vont bientôt être égaux aux coûts de la fabrication, vient s’ajouter la législation sur les transports : temps de conduite, et demain la taxe. L’ensemble de ces éléments a conduit la direction d’Alivert à prendre la décision d’investir dans de nouveaux outils de production qui prennent en compte les secteurs d’activité. Notre volonté était de pouvoir proposer des produits à la carte (l’éleveur avec son technicien défini les composants de son aliment) mais également donner la possibilité aux clients de venir s’approvisionner directement à l’usine avec tracteur et remorque et en contre partie de bénéficier d’une remise substantielle. Pour compléter notre offre une station de conditionnement en big bag rempli sur place a également été créée. Le premier site choisi est celui de Lourdoueix St Pierre, un deuxième sera mis en service prochainement par ailleurs. Pour refaire vivre ce site 300.000 Euros a été investi, deux emplois nouveaux ont été créés, un troisième est envisagé. De l’ancienne usine reste l’ossature de base et les cellules de stockage, tout le reste a été refait à neuf.

Un des magasins.
Un des magasins. - © D.R.

Après cette présentation, des groupes sont constitués pour la visite de l’usine. Jean- Louis Aufort, responsable aliment du site nous conduit sous un ensemble de 13 cellules affectées au stockage des matières premières, leurs capacités varient entre 80 et 100 tonnes. Toutes ces cellules sont reliées par de grosses vis à une mélangeuse qui est sur des pesons. Tous les produits entrés et fabriqués sont non OGM. Ici tout est géré par informatique (entrées des matières premières, gestion des cellules, fabrications, expéditions).

« Cette gestion informatique permet un suivi parfait de la composition du produit fabriqué, nous en connaissons au kilo prés la part de chacun des composants. A chaque entrée de matière première un échantillon est pris au déchargement, il en est également de même pour chaque lot fabriqué, les échantillon sont conservés 6 mois dans une échantillothèque. Ainsi, si un jour il devait y avoir un litige nous avons à notre disposition tous les éléments d’analyse : échantillons des matières premières qui ont composé le produit fini ainsi que l’échantillon du produit livré. » Dans son poste de gestion des fabrications Moïse Daudon, présente le cheminement de la production en cours, sur son écran s’affiche le produit à fabriquer .

Une fois le produit validé le système de fabrication se met en route, les différents ingrédients quantifiés sont appelés sur la mélangeuse pour constituer des lots de 1500 kg qui sont expédiés sur une des 10 cellules d’attente de chargement. La capacité de production de ce nouvel outil est de 20 tonnes par heure.

Cet investissement vient conforter et compléter la plateforme de Lourdoueix St Pierre qui employait déjà 7 salariés pour le fonctionnement d’ un important négoce en céréales, engrais, phytos, semences, ficelles, bâches …..et le magasin Verladis /France rurale où l’on trouve toute une panoplie de produits allant du jardinage aux vêtements en passant par le bricolage, les pièces agricoles, les volailes de 1 jour ou démarées.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions �mises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se r�serve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et r�glements en vigueur, et decline toute responsabilit� quant aux opinions �mises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2314 | janvier 2021

Dernier numéro
N° 2314 | janvier 2021

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS