La Creuse Agricole 10 mars 2010 a 15h56 | Par Propos recueillis par G.B.

Politique - Candidats : au parloir ! (2)

La suite des contributions des candidats aux élections régionales de ce dimanche 14 mars.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Claude Guerrier. Jean Auclair. Armelle Martin. Nicole Daccord-Gauthier.

Cette semaine, le Front de gauche, le Parti socialiste, l’UMP et le Front national.

 

Claude Guerrier, candidat de la liste « Limousin, terre de gauche » (Front de gauche et NPA)

« Nous voulons une agriculture paysanne pour permettre aux familles de vivre. Nous demandons des prix rémunérateurs, ce qui serait possible seulement au moyen d'une politique nationale, avec la remise en place d'offices, à l'image de celui du blé. Il faudrait des droits de douane. Au niveau régional, nous favoriserons les reprises et installations des Jeunes agriculteurs. Nous sommes favorables à l'agriculture biologique. En Limousin, il y a plus de besoins en biologique que d'offre ! Nous aiderons l'agriculture Bio et ceux qui veulent se convertir, car reprendre un travail mécanique contre les produits phytosanitaires est plus difficile. Il y aura des aides à la certification, des aides à la conversion.

 

Nous souhaitons promouvoir les circuits courts. Nous aiderons l'engraissement local.

 

Nous souhaitons aussi la diversification, car il ne faut pas rester dans cette configuration de naisseurs qui ne font que cela. Il faut développer le maraîchage, aider à l'équipement.

 

Nous voulons aussi des infrastructures de transport qui pénètrent le monde rural. Non à la Ligne à grande vitesse, oui au Polt, qui irrigue mieux le Limousin et coûte moins cher ! Il faut renforcer les lignes régionales, et rouvrant par exemple la ligne Ussel-Montluçon.

 

Développer à plein le haut-débit permettra d'attirer des travailleurs intellectuels. Il faut soutenir le développement des PME locales, comme à Mérinchal, les soutenir sur la base d'un projet. Il faut conditionner les aides aux entreprises à un jeu honnête et transparent. Avant toute aide publique, les salariés de l'entreprise doivent être consultés.

 

Nous aurons aussi une politique courageuse en matière d'amélioration du bâti. Et nous veillerons à ce que la Région offre des prestations locatives de qualité. »

 

Armelle Martin, tête de liste de « Limousin terre d'avenir » (PS)

« Nous voulons poursuivre le développement responsable, équilibré et durable d'un Limousin innovant, ouvert et solidaire. Pour un monde rural pleinement valorisé, nous continuerons d'encourager l'agriculture de qualité et la diversification des filières (projet global, DIVA et aides aux filières) ; nous valoriserons encore la filière bois, de la production à la construction et à l'énergie. Nous accompagnerons l'agriculture, l'artisanat et le commerce de proximité (projets globaux, Diva, contrats de filières, DCT pour l'artisanat et le commerce).

 

Pour soutenir l'emploi et le développement économique, nous aiderons les entreprises pour favoriser le maintien ou la création d'emploi, avec une prime aux actions sociales et environnementales. Nous appuierons les entreprises dans la recherche de nouveaux marchés, dans la valorisation de productions locales et le développement de l'export. Pour des réseaux de communication toujours modernisés et plus sécurisés, nous poursuivrons les efforts sur les routes, notamment Bourganeuf-Aubusson, nous optimiserons l'offre ferroviaire par des services renforcés et complémentaires (Ligne grande vitesse - Limoges-Poitiers ; amélioration des lignes Paris-Toulouse et Bordeaux-Lyon, nouvelles dessertes TER). Pour une croissance verte responsable, nous mettrons en place une tarification incitative et un meilleur cadencement pour les TER. Nous inciterons fortement au développement des circuits courts dans l'agro-alimentaire. Nous poursuivrons la mise en oeuvre de l'Agenda 21 et du plan Climat. Nous mettrons en place des réseaux de santé pour une présence médicale renforcée ; nous développerons la domotique et l'adaptation des logements pour le maintien à domicile ; nous soutiendrons la formation des aides à domicile. »

 

Jean Auclair, tête de liste UMP

« Nous voulons affirmer la vocation économique du département : concernant le secteur agricole, les agriculteurs doivent devenir et être reconnus comme des entrepreneurs à part entière. Pour cela, il est nécessaire d'accompagner les aides conjoncturelles du plan Sarkozy. Ensuite, notre projet est de doper les aides aux Jeunes Agriculteurs et d'introduire un système performant d'aides à l'installation pour les projets à vocation économique affirmée pour toutes les filières. En cas de crise conjoncturelle telle que la crise FCO, nous devons être réactifs.

 

Quant à la filière bois, elle doit être développée en valorisant les activités en aval.

 

L'économie verte doit être soutenue en soutenant les entreprises innovantes.

 

Privilégier les formations adaptées au marché de l'emploi local pour répondre aux besoins de nos entreprises et garder nos jeunes actifs : favoriser la filière de l'apprentissage d'une part en rétablissant les aides à la mobilité des apprentis mais également en donnant aux entreprises les moyens pratiques et financiers de former des apprentis ; développer les formations relatives aux services d'aides à la personne dans les secteurs sanitaires et sociaux qui doit accompagner les efforts de création des maisons pluridisciplinaires de santé et de maisons médicales adaptées pour les personnes âgées valides…

 

Concernant les infrastructures : La ligne LGV Paris-Lyon via Clermont-Ferrand avec un raccordement à cette ligne pour la Creuse et le Limousin est un choix nettement plus pragmatique que le projet LGV Limoges-Poitiers. La RN 941 doit être aménagée et sécurisée afin de désenclaver le Sud de la Creuse. L'accès à Internet à haut débit et à la téléphonie mobile doit être une réalité pour tous.

 

La communication, que ce soit par la voie routière, ferroviaire ou numérique, doit s'optimiser rapidement et efficacement. »

 

Nicole Daccord-Gauthier, tête de liste régionale du Front national

« La région ne peut pas tout faire toute seule. Il faut que l'Etat participe.

 

Il faut soutenir notre agriculture. C'est grâce à elle que l'on vit. Les agriculteurs sont écrasés d'impôt, de taxes. Il faut leur donner une bouffée d'oxygène. Nous proposons l'éxonération pendant trois ans de toute charge sociale.

 

Nous soutiendrons aussi les produits régionaux.

 

Pour ne pas que nos jeunes partent de chez nous, il faudrait arrêter cette désindustrialisation, comme par exemple ce qui s'est passé pour la porcelaine. Il faut exploiter nos ressources en bois. C'est un véritable filon chez nous. C'est bien joli de couper, mais il faudra bien replanter un jour. Il faut développer l'énergie solaire. Nous inciterons les médecins à s'installer en Creuse. Nous lutterons contre l'habitat indigne, notamment celui des personnes âgées. Des personnes n'ont toujours pas l'eau. Le sort des personnes âgées, c'est un peu comme celui des agriculteurs. Ils sont laissés sur le bas-côté, alors qu'ils nous ont construit. Nous mettrions en place des transports corrects pour les personnes âgées, dans les trois départements.

 

Il faut aussi développer le tourisme. Attirer les touristes doit être une priorité.

 

Notre région est riche, il faut exploiter les possibilités. Mais les gaspillages doivent aussi cesser. »

* Il manquera la contribution de la liste « Alliance écologiste indépendante - Limousin », conduite par Jean-Louis Ranc. L'ordre des contributions est celui donné par la préfecture de région après tirage au sort le lundi 22 février.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2352 | octobre 2021

Dernier numéro
N° 2352 | octobre 2021

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous