La Creuse Agricole 20 février 2022 a 07h00 | Par David Chauve Secrétaire Général de la FRSEA Auvergne-Rhône-Alpes

Plus qu’une simple manifestation ! Faire valoir enfin nos DROITS...

La FRSEA Auvergne-Rhône-Alpes appelle à la mobilisation à compter du 23 février prochain en ciblant les centrales d’achat. Deux sites pourraient être bloqués dans la région.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
David Chauve
David Chauve - © SC

L’appel à mobilisation de la FRSEA Auvergne Rhône Alpes ciblant les centrales d’achat de la distribution à partir du 23 février ressemble à une énième répétition de ce qu’il se passe toutes les années fin février dans la dernière ligne droite des négociations commerciales. Nous devons encore partir au feu pour sauver notre peau et survivre une année supplémentaire : c’est usant et désolant !
Sauf que cette année, nous avons un allié de poids à savoir la LOI EGA2.
Donc pas question de baisser la garde maintenant, nous le regretterions, j’en suis convaincu.
Au contraire, nous n’avons jamais été aussi armés qu’aujourd’hui pour passer des hausses de prix : manque de production, explosion des charges sur les exploitations, contractualisation obligatoire et décrets d’application de la LOI.
Si dans un environnement aussi favorable, nous ne structurons pas durablement la construction des prix payés producteur comme le permet la LOI, les perspectives d’avenir seront sombres et lourdes de conséquences... Il faut donc enfoncer le clou.
C’est vrai que le pas de temps est compliqué avec la fin des négociations commerciales annuelles fin février et la mise en application de la Loi EGA2 qui forcément va s’inscrire dans la durée pour trouver des équilibres prenant à la fois en compte les coûts de production et les situations de marché.
Une révolution culturelle qui dérange et sort l’aval des filières de leur zone de confort, prouvant ainsi que les lignes vont bouger en notre faveur si nous prenons méthodologiquement et collectivement nos responsabilités.
1/ Mobilisons-nous pour peser sur les négociations commerciales, c’est notre devoir...
2/ Proposons massivement des contrats à nos acheteurs, c’est notre droit...
3/ Pensons d’abord à nous en n’ayant aucun état d’âme à faire valoir nos Droits, c’est notre avenir
Dénonçons les mauvais élèves pour lever la transparence et stopper cette habituelle partie de poker menteur que se livrent transformateurs et distributeurs une fois de plus sur le dos des producteurs.
Notre combat est donc juste mais il ne faut pas se tromper de combat ! Faites-nous confiance, il est temps d’engager le bras de fer et de ne pas céder au chantage...
Faisons preuve de responsabilité, de détermination et de pugnacité car certains opérateurs font déjà le pari que les agriculteurs n’y croient pas ou n’ont pas compris le sens de la Loi, sans parler de ceux qui font le pari de nous avoir à l’usure !
Ils se trompent et sous estiment la puissance du réseau FNSEA au service de tous les agriculteurs sur un sujet aussi sensible que celui des PRIX !


Pour la participation de la Creuse à cette action syndicale, vous pouvez contacter la FDSEA au 05 55 41 71 20.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2399 | septembre 2022

Dernier numéro
N° 2399 | septembre 2022

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous