La Creuse Agricole 01 mars 2007 a 00h00 | Par A.M.

Ovins/Caprins - L’identification des ovins et caprins : Etre en conformité

La Chambre d’Agriculture de la Creuse tient à rappeler les principales règles en matière d’identification des ovins et des caprins dans la mesure où il s’agit d’une réglementation concernée par la conditionnalité des aides.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Têtes
Têtes - © D.R.

Les principaux critères pris en compte dans la grille conditionnalité concerne le bouclage des animaux et la tenue du registre d’identification.

Le bouclage des animaux

Depuis la réforme de juillet 2005, deux types de bouclages cohabitent dans les élevages. Pour les animaux nés avant juillet 2005, les brebis, les chèvres, les béliers et les boucs ont une boucle saumon. Lorsqu’elles perdent leur boucle, l’éleveur la remplace avec une nouvelle boucle saumon. Pour les animaux nés après juillet 2005, les animaux de moins de 6 mois ont une boucle jaune, les reproducteurs (brebis, chèvres, béliers, boucs) ont 2 boucles jaunes avec un numéro unique qui suivra l’animal pendant toute sa carrière. Lorsqu’un animal perd une de ses 2 boucles jaunes, l’éleveur pose une boucle rouge (qu’il doit avoir en stock). Il commandera par la suite une boucle jaune avec le même numéro que la boucle perdue. Lors de la pose de la boucle rouge, l’éleveur note la correspondance entre la boucle rouge et la boucle jaune remplacée ainsi que la date de pose de la boucle rouge. Pour les éleveurs qui n’auraient pas encore fait leur commande de boucles, ils peuvent contacter le service identification de l’EDE qui leur transmettra un bon de commande. Il faut compter de 15 jours à 3 semaines pour recevoir les boucles commandées, elles sont directement envoyées par le fabricant dans l’élevage.

Animaux enlevés par un opérateur commercial
Animaux enlevés par un opérateur commercial - © D.R.
La tenue du registre d’identification Le registre d’identification ovins et caprins est composé de deux types d’éléments : - les documents de suivis des effectifs présents dans l’élevage : recensement et document de circulation - les documents d’enregistrement de la pose des boucles Pour le suivi des effectifs, le premier élément est le recensement annuel réalisé au 1er janvier. L’éleveur a reçu ce document en janvier, une partie a été retournée remplie à l’EDE et une partie est conservée par l’éleveur. Ce recensement permet d’avoir un effectif de brebis/chèvres et de béliers/boucs au 1er janvier ainsi que le nombre d’agneaux produits au cours de l’année précédente. Par la suite, lors de la commercialisation d’animaux, l’éleveur conserve un exemplaire des documents de circulation. Nous conseillons aux éleveurs de préciser la catégorie d’animaux commercialisés (agneaux, brebis, chevreau, …) de façon à suivre plus facilement les effectifs présents dans le cheptel. L’éleveur conserve également les bons d’équarrissage lorsqu’il perd des animaux.
Tableau de rebouclage
Tableau de rebouclage - © D.R.
Pour l’enregistrement du bouclage des animaux, l’éleveur peut utiliser son carnet d’agnelage ou alors la fiche transmise par le fabricant de boucles lors de l’envoi des boucles jaunes. Il note alors la date de pose de la première boucle. Ce document peut également servir aux éleveurs pour commander les 2ème boucles pour les agnelles conservées pour le renouvellement du troupeau. L’éleveur enregistre également la pose des boucles rouges de remplacement provisoire. Il utilise alors le document transmis par le fabricant. Il note en face du N° de la boucle rouge, le N° de la boucle jaune remplacée ainsi que la date de pose de cette boucle rouge. Ces différents documents seront demandés aux éleveurs lors de contrôles. En 2007, 3 % des exploitations détenant des ovins ou des caprins seront contrôlés. L’identification est un point important qui demande beaucoup d’attention et de temps aux éleveurs. Mais, compte tenu de l’incidence de l’identification au niveau de la conditionnalité des aides, nous conseillons aux éleveurs de faire preuve de rigueur. La Chambre d’Agriculture et en particulier le service identification de l’EDE est à la disposition des éleveurs pour tout renseignement. Ils peuvent contacter Laetitia Dumas ou Laurent Romain au 05 55 61 50 32.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2335 | juin 2021

Dernier numéro
N° 2335 | juin 2021

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS