La Creuse Agricole 15 janvier 2013 à 16h54 | Par P. Dumont

Nuisibles - Beaucoup de travail en perspective pour la FREDON Limousin

Un nouveau président en la personne de Pierre Chezalviel, de nouvelles attributions, l’année écoulée aura été celle du changement pour la FREDON. Une fois retracé le bilan de l’année 2011, une grande partie de l’assemblée générale a été consacrée aux travaux qui vont s’engager dans les semaines à venir.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © La Creuse agricole et rurale

C’est officiel depuis fin juin : la FREDON est reconnue Organisme à vocation sanitaire (OVS) de référence pour le végétal en Limousin. Un an après son rapprochement avec le GRASL au sein du Pôle sanitaire régional, la constitution de l’Association sanitaire régionale (ASR) peut donc débuter. La future structure devra mettre en place le schéma sanitaire régional en trois points, surveillance, prévention et lutte. Non contente de ces nouvelles attributions, la FREDON s’est par ailleurs engagée dans une démarche de certification d’entreprise à la demande de l’Etat. Si celle-ci est acceptée, le nouvel OVS se verra déléguer de nouvelles missions par l’administration.

 

Des sujets qui posent question
Trois sujets ont plus particulièrement fait l’objet de discussions lors de l’assemblée générale. Premier d’entre eux le campagnol terrestre. 2011 a vu proliférer l’espèce sur tout le territoire régional. De nouvelles zones sont infestées, de grandes surfaces dégradées. Face à ce constat et à l’absence d’arrêté ministériel en vigueur (le projet déposé étant vivement contesté), les préfets doivent prendre des arrêtés départementaux. C’est chose faite pour la Corrèze et la Haute-Vienne mais l’arrêté doit s’achever fin février 2013. Une durée estimée beaucoup trop courte par le président de la FREDON. Selon J.-P. Vernozy de la DRAAF, cette prudence serait à mettre sur le compte des vifs débats sur l’utilisation de la bromadiolone. Cette substance qui devait être interdite fin 2010 à cause des dégâts causés sur les prédateurs des nuisibles visés, est toujours autorisée. En 2011, une vingtaine de milans royaux ont été retrouvés morts en Auvergne, déclenchant la colère des associations de protection des oiseaux. Le milan royal, recensé «espèce vulnérable», est en effet protégé. Concernant un autre produit, de fumigation cette fois, qu’il est possible d’utiliser contre les rats taupiers, une question est posée. La détention du Certiphyto vaut-il agrément pour utiliser du PH3? La réponse est non, l’utilisation du PH3 est actuellement encadrée par un arrêté spécifique aux fumigants. Parmi les missions annexes de la FREDON, l’opération Objectif : zéro pesticides dans nos villes et villages occasionne quelques craintes dans le monde agricole. L’objectif est d’accompagner les communes désirant réduire leur utilisation de pesticides sur l’espace public. Si le projet est bien accueilli par les agriculteurs, ils craignent cependant que la réduction des doses employées entraîne une résistance accrue chez certaines plantes. La prolifération de certaines espèces en bord de route pourrait également avoir des conséquences sur les parcelles voisines.

 

[...]

La suite est à lire dans la Creuse agricole et rurale du 11 janvier 2013.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2213 | décembre 2018

Dernier numéro
N° 2213 | décembre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui