La Creuse Agricole 16 septembre 2022 a 07h00 | Par P. Dumont/MF

National Limousin : les 72 h du Mans

C’est en face du célèbre circuit automobile que le National Limousin avait donné rendez-vous aux éleveurs et au public les 9, 10 et 11 septembre pour non pas 24 h mais 72 h consacrées à la race limousine entre présentations, animations, concours et vente aux enchères.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Prix d’honneur femelle adulte : Nimoise au Gaec Camus Père et fils (87)
Prix d’honneur femelle adulte : Nimoise au Gaec Camus Père et fils (87) - © P. Dumont

Pour la première fois de son histoire, le concours National Limousin s’est déroulé dans la Sarthe, à l’occasion de la Foire du Mans. Plus de 150 élevages avaient répondu présent et amené quelques 450 animaux. La région Nouvelle-Aquitaine, et particulièrement le berceau de la race, était bien représentée avec 84 élevages et 264 animaux. Trois jours durant, les meilleurs représentants de la race ont défilé devant le public sous les ombrières photovoltaïques. Le vendredi toute la journée ont été jugés les dix-neuf prix de section. Les six juges ont tous souligné la richesse et la diversité des élevages présents et la difficulté de départager des animaux parfois hétérogènes mais tous de grande qualité. La Haute-Vienne s’est particulièrement distinguée puisque le Gaec Camus Père et Fils a raflé 6 prix de section, suivi par Philippe Deshoulières avec 4 prix. Le Gaec Lagrafeuil-Puech de Corrèze a obtenu trois prix dont le Challenge de l’espérance mâle.
Côté creusois, 3 élevages sont repartis avec des premiers prix :
- Rose du Gaec Lagautrière Elevage 23 avait fini première de sa catégorie et était sacrée Meilleur animal du concours en mars dernier à Magnac-Laval. Ce week-end, elle a réitéré en terminant première dans la section des femelles pleines. « C’est un très beau concours qui est très bien organisé avec beaucoup de convivialité. Rose a gagné car elle était au-dessus du lot, sa mère a d’ailleurs été championne en 2015 » se félicite Thierry Lagautrière.
- Pour le Gaec Lebourg, c’est encore une grande satisfaction grâce à la première place qu’a obtenu Ruby dans la section des mâles 19-22 mois. Il avait déjà obtenu la première place dans la section des mâles Junior au Festival des Limousines le week-end précédent. « Cette année le concours se passait un peu loin mais cela nous a permis de voir d’autres élevages et de revoir des clients de Normandie et de Bretagne. En plus, on a eu un temps idéal » se réjouit Cédric Lebourg.
- La génisse Réelle du Gaec Parneix a fait elle aussi une très belle première sortie en obtenant le haut du podium de la section des génisses 23-24 mois. « Le concours s’est très bien passé, nous sommes heureux des résultats que nous avons obtenu. Les creusois présents se sont tous très bien débrouillés » se félicitent Corentin et Pascal Parneix.
Pour sa première sortie, Rafiot du Gaec Desassure a obtenu le prix du meilleur reproducteur qualifié à Lanaud. « On est très content de ce prix surtout pour une première participation. L’ambiance au Mans a vraiment été bonne, nous avons été très bien accueillis et le temps était parfait » raconte David Desassure.
Le lendemain dimanche, les vainqueurs sont remontés sur le ring pour disputer les prix de championnat. Outre la morphologie, appréciée à l’instant T et qui évolue dans le temps, la valeur génétique est également jaugée, notamment pour les prix récompensant les meilleurs reproducteurs comme l’a rappelé Julien Mante de France Limousin Sélection, « nous disposons de données sur les performances des animaux leur ascendance, leur descendance, la généalogie via notamment le contrôle de performance. Cela permet de hiérarchiser les reproducteurs de façon objective et cela illustre la réalité d’un programme de sélection et le travail réalisé dans les élevages ». Lors du jugement des prix, les juges ont salué « le travail mené pour en arriver là », « la présence chez les animaux des fondamentaux de la race, aplombs, bassin, rectitude » ou encore « l’harmonie, l’élégance et la mixité ». Le prix d’honneur femelle est revenu à Nimoise au Gaec Camus Père et fils (87), Nimoise dont le juge a souligné la largeur du dos, la profondeur et la qualité de la suite. Le prix d’honneur mâle a quant à lui été attribué à Popeye à Philippe Deshoulières (87), « un animal très équilibré DM/DS, avec un dos tendu et qui se déplace bien », précise Olivier Robert. Introduisant les élevages concourant pour le prix d’ensemble, Renaud Champmartin, l’animateur, en a profité pour rappeler tout le travail de sélection mené pour en arriver là, travail conduit sur plusieurs générations, à travers le temps et des schémas de production qui évoluent, égratignant au passage les néo-ruraux. « Que deviendrait notre environnement si on ne produisait plus ? Que serait notre tissu économique rural sans les agriculteurs ? On sait produire, entretenir les territoires et avant tout s’adapter pour répondre aux besoins de la population même si certaines demandes sont parfois utopistes et que certains trouvent que les vaches polluent et se plaignent du chant du coq. » Avant de passer au prix d’ensemble et à la vente aux enchères, un hommage a été rendu à plusieurs éleveurs disparus cette année : Daniel Lagautrière, Guy Deconchat et Michel Camus qui ont tous trois « hissé très haut le drapeau de la race limousine ». Vainqueur du prix d’ensemble, Mickaël Camus du Gaec Camus Père et fils a eu lui aussi une pensée pour Michel et a souligné la persévérance dont doivent faire preuve les éleveurs pour présenter des lots d’animaux. La journée de samedi s’est close sur la vente aux enchère Grand cru d’Interlim services. Vingt animaux ont été proposés à la vente et achetés pour un prix moyen de 5 660 €. Papagos au Gaec de la Martinière (49) a obtenu le Top Price. Ce taureau aux performances exceptionnelles a été acheté 17 500 € par l’EARL du Bois de Corbie dans l’Eure. Le lendemain matin, quatre prix récompensant les qualités bouchères ont été remis avant le défilé des animaux primés et la remise des récompenses aux lauréats.

Prix de championnat
Challenge espérance femelle : Recreation au Gaec Camus Père et fils (87) (première de la section 12 génisses de 24 à 36 mois)
Challenge espérance mâle : Ronaldo LP au Gaec Lagrafeuil-Puech (19) (premier de la section 3 jeunes mâles de 22 à 23 mois)
Prix d’honneur jeune femelle : Pauline au Gaec Camus Père et fils (87) (première de la section 14 jeunes femelles pleines de 33 à 40 mois)
Prix d’honneur femelle adulte : Nimoise au Gaec Camus Père et fils (87) (première de la section 17 vaches suitées de 4 ans et 2 mois à 6 ans et 2 mois)
Prix d’honneur mâle adulte : Popeye à Philippe Deshoulières (87) (premier de la section 6 mâles adultes de 33 à 38 mois)
Prix d’ensemble : 1. Gaec Camus Père et Fils (87) ; 2. Philippe Deshoulières (87) ; 3. Gaec Bourbouloux (19) ; 4. Gaec Pimpin (87) ; 5. Gaec Trentalaud (87)

Tous les résultats sur le site https://cnl2022.limousine.org

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2408 | décembre 2022

Dernier numéro
N° 2408 | décembre 2022

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS
Info FDSEA
» Indice des Fermages 2022
Indice des Fermages 2022