La Creuse Agricole 01 février 2014 à 08h00 | Par P. Dumont

MSA du Limousin - La MSA part en campagne

Entre début février et début mars, les responsables de la MSA Limousin sillonneront le territoire à la rencontre de leurs élus et adhérents. Au centre des seize réunions programmées, une actualité riche et les prochaines échéances électorales à venir.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Eric Dalle, directeur de la MSA Limousin et Daniel Gaillat, président.
Eric Dalle, directeur de la MSA Limousin et Daniel Gaillat, président. - © La Creuse agricole et rurale

Réforme du financement de la MSA, réorganisation des services, mise en place d’indemnités journalières pour les non salariés agricoles, élections 2015, le début d’année est chargé pour la MSA. Pour informer élus et adhérents sur toutes les nouveautés déjà en place et celles à venir, les responsables ont planifié seize réunions sur toute la région. « Ces réunions nous donneront l’occasion d’échanger sur les projets et les actions que nous menons sur le territoire, présente le président de la MSA Daniel Gaillat. Aussi, nous invitons les élus cantonaux à convier des adhérents mais aussi des maires, des responsables du monde associatif, etc. ». Pour l’organisme, qui met en avant son ancrage fort sur le territoire grâce notamment à son réseau d’élus cantonaux, il est important de parler des actions concrètes qui y sont menées. Prévention santé, actions pour rompre l’isolement, contrats locaux de santé, ces projets sont souvent partenariaux. Exemple de la collaboration réussie entre élus MSA, partenaires et collectivités au bénéfice de la population, la future MARPA* d’Objat qui devrait voir le jour d’ici la fin 2015. Des projets avec des réalisations concrètes et utiles à la population, de quoi susciter des volontés d’engagement pour les prochaines élections espère la MSA. « Les retours sur l’action des délégués cantonaux sont très positifs. La MSA est le seul régime à élire des délégués au niveau cantonal. Malgré tout, il est parfois difficile de trouver des personnes qui veulent s’investir, explique Daniel Gaillat. Celles qui sont en capacité de le faire sont très sollicitées. Ces réunions nous permettent de démontrer l’utilité de nos actions et de donner envie de s’engager ». Le taux de participation est également en jeu. Pour mémoire, lors des élections de 2010, il avait été supérieur à la moyenne observée en France.

 

[...]

La suite est à lire dans la Creuse agricole et rurale du 31 janvier 2014.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2213 | décembre 2018

Dernier numéro
N° 2213 | décembre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui